L’enseigne de chaussures Torfs renonce à la fourrure

L’enseigne de chaussures Torfs renonce à la fourrure

A partir de la collection d’hiver 2018 le chausseur Torfs n’utilisera plus de fourrure dans ses collections. C’est ce qu’ont annoncé Wouter Torfs, CEO de l’enseigne, et Ann De Greef de GAIAJBC et Bershka aussi ont déjà opté pour le sans fourrure.

La liste des ‘Commerçants sans fourrure’ s’allonge

« Notre liste de ‘Commerçants sans fourrure’ s’allonge », se félicite Ann De Greef, directrice de l’organisation de protection des animaux GAIA. « L’engagement éthique de Torfs permettra de sauver des milliers d’animaux d’une mort cruelle uniquement pour leur fourrure. »


En tant que membre de la coalition internationale ‘Fur Free Alliance’, GAIA négocie avec de grandes marques de vêtements pour les convaincre de ne plus utiliser de fourrure. L’objectif est de faire signer le programme 'Fur Free Retailer' (Commerçant sans fourrure) par autant d’entreprises que possible.


Avec succès, puisqu’après JBC et Bershka, entre autres, Torfs aussi a souscrit au programme. « Lorsque j’ai débuté dans la vente de chaussures il y a plus de 30 ans, les bottes avec de la fourrure de lapin étaient très en vogue. Aujourd’hui cela semble impensable. Cela me donne de l’espoir quant à l’évolution de notre conscience collective », explique le CEO de Torfs.


« Une nouvelle preuve que la mode et l’éthique sont parfaitement compatibles », estime De Greef. « Tuer des animaux sauvages, comme des visons, uniquement pour leur fourrure, n’est plus de notre temps : ni pour le consommateur, ni pour l’univers de la mode. »