L’histoire s’arrête pour Camaïeu en Belgique

L’histoire s’arrête pour Camaïeu en Belgique
Photo : Shutterstock.com

Le fonds d'investissement FIB qui reprend les activités de la chaîne de prêt-à-porter Camaïeu en France n'est résolument pas intéressé par la branche belge. Les 25 magasins sont à reprendre, 130 emplois sont menacés.

 

Localisations intéressantes

Lors d'une ultime réunion mercredi, le fonds d'investissement Financière Immobilière Bordelaise, appartenant à l'homme d'affaires français Michel Ohayon, a clairement indiqué qu'il n'avait pas l'intention de poursuivre les activités de Camaïeu en Belgique. Le fonds a repris les activités françaises de Camaïeu la semaine dernière devant le Tribunal de Commerce de Lille, malgré une offre « indécente ». Le sort des magasins belges était alors déjà très incertain, et la mauvaise nouvelle est maintenant confirmée, rapporte L'Echo.

 

Les 130 employés de la chaîne seront officiellement informés lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire le 10 septembre prochain. Un mandataire de justice doit maintenant trouver des repreneurs pour les 25 magasins à Bruxelles et en Wallonie, et pour un maximum de salariés. Il s’agit de localisations intéressantes, dans de grands centres commerciaux et des rues commerçantes connues. Camaïeu a fait son entrée sur le marché belge en 2008, en rachetant certains magasins d' Etam.