La « licorne » Vinted récolte 128 millions de dollars

La « licorne » Vinted récolte 128 millions de dollars
Shutterstock.com

Dans un nouveau tour de table, Vinted, la plateforme en ligne de vêtements d’occasion, récolte 128 millions d’euros pour développer davantage la plateforme technologique et accélérer son expansion. La valeur de l’entreprise s’élèverait désormais à un milliard d’euros environ.

 

Priorité à la croissance

Le nouveau tour de table a été mené par Lightspeed Venture Partners, un nouvel investisseur de Vinted. Les actionnaires existants (Accel, Burda Principal Investments, Insight Venture Partners et Sprints Capital) y ont également participé.

 

L’argent servira à poursuivre le développement des activités européennes et améliorer le processus d’achat et de vente. En outre, une partie de l’argent serait réservée à d’éventuelles acquisitions. Le CEO, Thomas Plantenga, qui dirige l’entreprise depuis 2016, veut rester fidèle au concept original et ne vendre que des vêtements déjà portés. « Tous nos vendeurs sont des gens ordinaires.  Environ 75 % des clients de Vinted n’ont jamais acheté ou vendu de vêtements d’occasion avant de venir sur la plateforme. Il n’y a donc plus de stigmatisation », dit-il au site d’information TechCrunch.

 

L’an dernier, le chiffre d’affaires de la plateforme d’occasion a triplé pour atteindre 32,9 millions d’euros, mais la perte nette est passée à 42 millions d’euros, principalement en raison de la hausse des coûts de marketing. « Nous savons que ce modèle d’entreprise fonctionne, qu’il offre de la valeur aux utilisateurs et qu’il peut être rentable », a déclaré Thomas Plantenga à l’agence de presse Bloomberg. « Nous nous concentrons vraiment sur l’accélération de notre croissance en Europe et sur le fait d’offrir le meilleur produit possible à nos membres et nous augmenterons nos investissements pour permettre cette croissance. »

 

Vinted a été fondée en Lituanie en 2008 par Milda Mitkute et Justas Janauskas. La plateforme est disponible dans une douzaine de pays, les plus grands marchés étant la Belgique, l’Allemagne, la France et l’Espagne. Fin août, l’entreprise comptait plus de 700 000 utilisateurs belges.