La branche belge de Mexx également en faillite

La branche belge de Mexx également en faillite

Le tribunal de commerce d’Anvers vient de prononcer la faillite des deux sociétés chapeautant la branche belge de la chaîne de mode Mexx, après l’échec des négociations concernant une éventuelle reprise.

200 emplois menacés

Après la faillite de la maison-mère néerlandaise début décembre et de la branche allemande juste avant Noël, le rideau vient de tomber sur les activités belges de Mexx. Le tribunal de commerce d’Anvers a prononcé la faillite des deux sociétés chapeautant la branche belge de Mexx (NV Mexx et NV Retrain). Cette faillite concerne neuf magasins et quatorze shop-in-shops dans les grands magasins Galeria Inno. 200 travailleurs risquent de perdre leur emploi.  


Depuis la faillite de la maison-mère, les magasins belges étaient restés ouverts. Grâce à ces revenus, les salaires du personnel ont pu être payés, voire même une prime de fin d’année. Toutefois l’approvisionnement depuis les Pays-Bas avait été interrompu : « Certains magasins avaient encore été largement approvisionnés juste avant la faillite. Depuis des discussions étaient en cours avec le curateur aux Pays-Bas, afin que les livraisons puissent se poursuivre, mais cela ne s’est finalement pas fait », explique Benny Willems, secrétaire du  syndicat BBTK.


« Fin de l’histoire Mexx »

D’après le magistrat de presse Frank Vennekens, des discussions étaient en cours concernant une éventuelle reprise, mais celles-ci n’ont apparemment pas abouti. Selon lui, Mexx avait des dettes considérables aussi en Belgique, notamment plus d’un million d’euros de charges sociales.


« C’est la fin de l’histoire Mexx en Belgique. Un curateur a été désigné et peut-être finira-t-il par trouver un repreneur, car les magasins sont situés à des endroits exclusifs », espère Benny Willems. « Il est très important que les gens puissent continuer à travailler. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top