La branche belge de Mexx également en faillite

La branche belge de Mexx également en faillite

Le tribunal de commerce d’Anvers vient de prononcer la faillite des deux sociétés chapeautant la branche belge de la chaîne de mode Mexx, après l’échec des négociations concernant une éventuelle reprise.

200 emplois menacés

Après la faillite de la maison-mère néerlandaise début décembre et de la branche allemande juste avant Noël, le rideau vient de tomber sur les activités belges de Mexx. Le tribunal de commerce d’Anvers a prononcé la faillite des deux sociétés chapeautant la branche belge de Mexx (NV Mexx et NV Retrain). Cette faillite concerne neuf magasins et quatorze shop-in-shops dans les grands magasins Galeria Inno. 200 travailleurs risquent de perdre leur emploi.  


Depuis la faillite de la maison-mère, les magasins belges étaient restés ouverts. Grâce à ces revenus, les salaires du personnel ont pu être payés, voire même une prime de fin d’année. Toutefois l’approvisionnement depuis les Pays-Bas avait été interrompu : « Certains magasins avaient encore été largement approvisionnés juste avant la faillite. Depuis des discussions étaient en cours avec le curateur aux Pays-Bas, afin que les livraisons puissent se poursuivre, mais cela ne s’est finalement pas fait », explique Benny Willems, secrétaire du  syndicat BBTK.


« Fin de l’histoire Mexx »

D’après le magistrat de presse Frank Vennekens, des discussions étaient en cours concernant une éventuelle reprise, mais celles-ci n’ont apparemment pas abouti. Selon lui, Mexx avait des dettes considérables aussi en Belgique, notamment plus d’un million d’euros de charges sociales.


« C’est la fin de l’histoire Mexx en Belgique. Un curateur a été désigné et peut-être finira-t-il par trouver un repreneur, car les magasins sont situés à des endroits exclusifs », espère Benny Willems. « Il est très important que les gens puissent continuer à travailler. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Comment améliorer l’expérience en magasin, selon JBC

14/12/2017

Ce jeudi, JBC a ouvert son Innovation Lab sur le Campus Corda à Hasselt. L’enseigne de mode y teste  des capteurs de mouvement, des messages personnalisés in-store, un printshop pop-up et un totem à feedback.

Hunkemöller élu ‘Retailer européen de l’année’

14/12/2017

L’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller a été couronnée  ‘Retailer of the Year Europe  2017-2018’.  Il s’agit de la troisième édition de ce concours organisé par Q&A, qui élit également le Retailer de l’année en Belgique et aux Pays-Bas.

Forte croissance pour Inditex qui fait ses adieux à son fondateur Amancio Ortega

14/12/2017

Durant les 3 premiers trimestres de l’exercice 2017 le groupe de mode Inditex a vu son CA progresser de 10% à 17,96 milliards d’euros. Belles performances qui ont été quelque peu éclipsées par l’annonce du départ d’Amancio Ortega, fondateur d’Inditex.

Une lueur d’espoir pour le commerce de la mode en 2018

08/12/2017

Le plus dur est passé pour le secteur de la mode, conclut l’étude de McKinsey. Mais rien ne sera plus comme avant : la croissance proviendra surtout du Sud et de l’Orient, le fast-fashion s’accélérera et les grands gagneront du terrain.

Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

Back to top