La dépréciation d’Intimacy plombe le bénéfice de Van de Velde | RetailDetail

La dépréciation d’Intimacy plombe le bénéfice de Van de Velde

La dépréciation d’Intimacy plombe le bénéfice de Van de Velde

En 2014 le fabricant de lingerie est-flandrien Van de Velde a vu son bénéfice chuter de 92% à 2,5 millions d’euros, suite à la dépréciation de sa filiale américaine Intimacy.

« L’activité d’Intimacy ne s’est pas redressée »

Depuis plusieurs années Van de Velde est confronté aux problèmes de sa filiale retail américaine Intimacy, qui une fois de plus en 2014 a clôturé l’année avec une baisse de son chiffre d’affaires de 16% (-12% sur base comparable) en monnaie locale.


« La rentabilité d’Intimacy continue de souffrir de la baisse du chiffre d’affaires. Quant à l’activité d’Intimacy elle ne s’est pas redressée en 2014 », commente le groupe dans un communiqué de presse, qui évoque également « une forte perte sur base autonome (magasins Intimacy) ». Van de Velde estime que « les objectifs n’ont pas été atteints et que les performances d’Intimacy  sont inférieures aux objectifs fixés lors de l’acquisition de la majorité des parts en 2010. »


Par conséquent l’entreprise de Schellebelle a ramené tant la marque que le goodwill d’Intimacy à zéro, soit une dépréciation de 31,4 millions d’euros ; ce qui bien entendu porte un sérieux coup au bénéfice net.


Chiffre d’affaires consolidé en hausse  de 8,7%

Pourtant sur l’ensemble de l’année 2014 Van de Velde affiche de bons résultats : le chiffre d’affaires consolidé a progressé de 8,7% à 198,4 millions d’euros (+7,2% sur base comparable). Les activités wholesale ont enregistré une hausse du chiffre d’affaires de 9,6%, grâce au succès du lancement de PrimaDonna Swim.


Hormis Intimacy, toutes les activités retail ont réalisé d’excellentes performances : en Europe continentale le chiffre d’affaires a augmenté de 20,3%, alors qu’ au Royaume-Uni  l’enseigne Rigby & Peller  a enregistré une croissance de 6,8% (+1,6% sur base comparable) en monnaie locale.


Le bénéfice net récurrent, avant dépréciations et dévaluations, est en hausse de 18,6% et atteint 57,7 millions d’euros.


Belles perspectives pour 2015

Pour la première moitié de 2015 le groupe de lingerie s’attend à une croissance du la division wholesale, car les précommandes de la collection printemps/été de 2015 surpassent celles de 2014. Quant aux activités retail, le groupe prévoit une poursuite de la croissance aux Pays-Bas et en Allemagne.


« Nous pensons que le Royaume-Uni connaîtra également une croissance, même si cela s’avère plus compliqué que sur le continent », indique Van de Velde.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


H&M lance son propre service de réparation en magasin

21/06/2018

H&M introduit un nouveau concept : Take Care, un espace au sein du magasin où les clients peuvent faire réparer ou personnaliser leurs vêtements. Tant le nouveau magasin de Paris que le flagship store de Hambourg disposent déjà de ce service.

La nouvelle génération aux commandes de la chaîne de magasins de chaussures Maniet

18/06/2018

Allison Vanderplancke, âgée de 28 ans, succède à son père en tant que PDG de la chaîne de magasins de chaussures Maniet. Il s’agit déjà de la cinquième génération à la tête de l’entreprise familiale wallonne.

Afound, la première plate-forme de H&M, a été lancée en Suède

15/06/2018

Afound, la nouvelle formule multimarques du groupe H&M, a été lancée en Suède cette semaine. Avec la plate-forme web, les 2 premiers magasins qui ont ouvert leurs portes à Stockholm et à Malmö constituent un marché d’écoulement de vêtements soldés.

Le premier magasin Kiabi en Flandre s’installe à Bruges

14/06/2018

A peine deux ans après l’arrivée de Kiabi en Belgique, la marque française de prêt-à-porter ouvre son sixième magasin belge cet automne. Il sera situé à Bruges et sera le tout premier magasin en Flandre.

La maison-mère de Brantano bientôt cotée à la bourse de Bruxelles

13/06/2018

D’ici mi-juillet FNG Group espère être coté à la bourse de Bruxelles. Cette opération devrait permettre au groupe de mode de lever du capital frais afin de financer la transformation et l’expansion de l’enseigne Brantano.

JBC gagne du temps à la caisse grâce à la technologie RFID

07/06/2018

Grâce à la radio-identification (RFID), l’enseigne de mode JBC gagne une dizaine de secondes à la caisse par vêtement vendu. Les employés n’ont plus besoin de scanner les étiquettes de prix individuellement.