La florissante plateforme Veepee ne participe pas à la ‘politique de gratuité’

Snelgroeiend Veepee doet niet mee aan ‘gratis-politiek’

Depuis des années déjà Veepee, le plus grand site belge de ventes événementielles, progresse plus vite que le marché du e-commerce. Pourtant durant tout ce temps, l’entreprise, fidèle à sa philosophie, a toujours facturé des frais d’envoi et de retour : une stratégie qui semble donc avoir été récompensée, plutôt que sanctionnée.


Cartes sur table


Veepee, anciennement Vente-Exclusive.com, s’est toujours opposé à la ‘politique de gratuité’, qui sous la pression de grands acteurs comme Zalando et Amazon s’est répandue dans tout le secteur du e-commerce. Le site de ventes événementielles est resté fidèle à sa propre philosophie et a continué à facturer des frais d’envoi et de retour. « Gratuit, ça n’existe pas », souligne le countrymanager Tobias Tousseyn dans le journal Gazet van Antwerpen. L’évolution récente dans le secteur, où les géants du web précités font marche arrière et facturent quand même des frais dans certains cas, semble lui donner raison.


« C’est précisément parce que le prix est un argument d’achat si important, que nous avons toujours joué cartes sur table concernant les frais », poursuit Tousseyn. « Le transport coûte de l’argent, on ne peut rien y faire, et ces frais continueront d’augmenter dans les années à venir. En outre ces frais pèsent plus lourd à mesure que la commande est plus petite. » La plateforme en ligne facture 5,95 euros de frais d’envoi par commande  et 2 euros pour retourner un colis.


Problème de retours limité

Le fait que l’entreprise facture également des frais de retour, permet de réduire le nombre de colis renvoyés. Dans le secteur de la mode le client renvoie en moyenne 40% des articles commandés en ligne, chez Veepee ce pourcentage se limite à ‘seulement’ 26%.


La stratégie de Veepee n’a pas freiné le développement de l’entreprise, bien au contraire. « Au fil de toutes ces années cela ne nous a pas empêchés de croître plus vite que le marché du e-commerce belge », se félicite Tousseyn. Au cours du précédent exercice comptable la plateforme de ventes flash a réalisé un chiffre d’affaires record de près de 200 millions d’euros, soit une hausse de 17%. A titre comparatif : le secteur du e-commerce en Belgique a progressé de 6% durant cette même période.


Veepee vend des stocks limités de produits de mode, de décoration, de lifestyle et de voyage à prix fortement réduits. L’entreprise compte 400 employés en Belgique et fait partie depuis 2015 du groupe français Vente-Privée.com.