La force de l’euro affecte les résultats d’Inditex

La force de l’euro affecte les résultats d’Inditex

Pour la période allant de début février à fin avril  le groupe  de mode espagnol Inditex affiche un chiffre d’affaires de 3,748 milliards d’euros, soit une progression de 4% par rapport à la même période en 2013. Toutefois ces résultats ont été impactés par les effets de change.

Chiffre d’affaires en devise locale en hausse de 11%

A taux de change constant, la société mère de Zara, Massimo Dutti, Bershka et Uterqüe, aurait réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 11%. Toutefois durant l’année écoulée les monnaies, telles que le yen japonais, la livre turque et le rouble russe ont vu leur taux de change diminuer de 14 à 21% par rapport à l’euro, d’où un impact sur les résultats lors de la conversion. Il faut savoir  qu’Inditex génère un tiers de son chiffre de vente hors Europe.


L’impact sur le bénéfice a été plus important encore : le résultat net a chuté de 438 millions d’euros à 406 millions d’euros, soit un recul de 7,3%. Il s’agit de la plus forte baisse depuis ces cinq dernières années. Pourtant la marge brute est restée relativement stable : 58,9% fin avril, contre 59,6% un an auparavant.


Près de 6.400 magasins dans le monde

Un signe encourageant pour Inditex : sur son marché domestique espagnol lourdement touché par la crise économique, mais qui représente un cinquième de son chiffre d’affaires, le groupe a vu ses ventes progresser. Au mois de juin  le chiffre de vente était supérieur de 0,7% par rapport au même mois en 2013.


Au niveau mondial Inditex est présent dans 88 pays. Fin avril le groupe comptait au total 6.393 magasins. Durant le premier trimestre le groupe a ouvert 53 nouveaux points de vente dans 26 pays. Au mois de septembre Inditex lancera les ventes online en Corée du Sud et au Mexique et ensuite le groupe ouvrira un webshop sur la plate-forme de commerce électronique chinoise Tmall.


Division par cinq du nominal de l’action

Sur le plan financier Inditex compte procéder à une division par cinq du nominal de l’action. Pour chaque action actuelle les actionnaires recevront cinq nouveaux titres, ce qui rendra les actions plus accessibles et plus facilement négociables. Cette division est prévue pour le 25 juillet.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Benetton retourne à ses racines

30/11/2017

Luciano Benetton, fondateur de l’entreprise italienne éponyme, reprend les rênes à l’âge de 82 ans pour permettre à la compagnie de retrouver sa gloire d’antan. « Le déclin est une douleur intolérable », a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

Back to top