La force de l’euro affecte les résultats d’Inditex | RetailDetail

La force de l’euro affecte les résultats d’Inditex

La force de l’euro affecte les résultats d’Inditex

Pour la période allant de début février à fin avril  le groupe  de mode espagnol Inditex affiche un chiffre d’affaires de 3,748 milliards d’euros, soit une progression de 4% par rapport à la même période en 2013. Toutefois ces résultats ont été impactés par les effets de change.

Chiffre d’affaires en devise locale en hausse de 11%

A taux de change constant, la société mère de Zara, Massimo Dutti, Bershka et Uterqüe, aurait réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 11%. Toutefois durant l’année écoulée les monnaies, telles que le yen japonais, la livre turque et le rouble russe ont vu leur taux de change diminuer de 14 à 21% par rapport à l’euro, d’où un impact sur les résultats lors de la conversion. Il faut savoir  qu’Inditex génère un tiers de son chiffre de vente hors Europe.


L’impact sur le bénéfice a été plus important encore : le résultat net a chuté de 438 millions d’euros à 406 millions d’euros, soit un recul de 7,3%. Il s’agit de la plus forte baisse depuis ces cinq dernières années. Pourtant la marge brute est restée relativement stable : 58,9% fin avril, contre 59,6% un an auparavant.


Près de 6.400 magasins dans le monde

Un signe encourageant pour Inditex : sur son marché domestique espagnol lourdement touché par la crise économique, mais qui représente un cinquième de son chiffre d’affaires, le groupe a vu ses ventes progresser. Au mois de juin  le chiffre de vente était supérieur de 0,7% par rapport au même mois en 2013.


Au niveau mondial Inditex est présent dans 88 pays. Fin avril le groupe comptait au total 6.393 magasins. Durant le premier trimestre le groupe a ouvert 53 nouveaux points de vente dans 26 pays. Au mois de septembre Inditex lancera les ventes online en Corée du Sud et au Mexique et ensuite le groupe ouvrira un webshop sur la plate-forme de commerce électronique chinoise Tmall.


Division par cinq du nominal de l’action

Sur le plan financier Inditex compte procéder à une division par cinq du nominal de l’action. Pour chaque action actuelle les actionnaires recevront cinq nouveaux titres, ce qui rendra les actions plus accessibles et plus facilement négociables. Cette division est prévue pour le 25 juillet.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


McGregor gagne son procès contre Reebok

13/08/2018

McGregor a obtenu gain de cause dans le procès contre Reebok. Dès lors la marque de sport ne pourra plus mentionner le nom du lutteur Conor McGregor sur sa ligne de vêtements. Le juge a estimé qu'il s'agissait d'une infraction au droit des marques.

Le CA du groupe de mode WE continue de reculer

10/08/2018

Le groupe de mode WE International continue de perdre du chiffre d'affaires : l'an dernier les ventes ont reculé de 2,8% à 275,8 millions d'euros. Le bénéfice opérationnel est lui aussi en baisse, mais le bénéfice net est resté stable.

Sports Direct rachète la chaîne de grands magasins House of Fraser, en faillite

10/08/2018

Mike Ashley, propriétaire de Sports Direct, rachète la chaîne de grands magasins britannique House of Fraser pour un montant d'environ 100 millions d'euros. Cette reprise intervient quelques heures à peine après la demande de faillite de l'enseigne.

Les résultats d'Adidas boostés par la Coupe du monde de football

09/08/2018

L'équipementier sportif allemand Adidas a réalisé un très bon trimestre, grâce à la Coupe du monde de football. Le CA total a augmenté de 4% à 5,26 milliards d'euros, dont 3,2 milliards proviennent de la vente de chaussures de sport.

Waste2Wear transforme 2 millions de bouteilles en plastique en vêtements

07/08/2018

Waste2Wear s'associe à six grandes marques de mode pour le lancement d'une collection automne-hiver, dont les vêtements sont entièrement fabriqués à partir de  matériaux recyclés provenant des océans et de déchetteries.

Zalando déçoit au 2ème trimestre

07/08/2018

Au deuxième trimestre Zalando n'a pas répondu aux attentes : malgré un nombre record de commandes et un bénéfice en hausse, tant le chiffre d'affaires que le bénéfice brut se sont avérés inférieurs aux prévisions des analystes.