La lumière au bout du tunnel pour Charles Vögele

La lumière au bout du tunnel pour Charles Vögele

Suite au long hiver et au printemps médiocre, la chaîne de vêtements Charles Vögele a vu son chiffre d’affaires brut chuter de 4% à 555 millions de francs suisses (450 millions d’euros). Mais « grâce à une stratégie discount délibérément prudente avec un impact positif sur la marge bénéficiaire brute », le retailer suisse est néanmoins parvenu à augmenter son bénéfice brut de 6% à 303 millions de francs, soit environ 250 millions d’euros.

Pas de soldes précoces

« En raison des ventes décevantes, la période des soldes a débuté plus tôt dans de nombreux marchés, ce qui n’a fait que renforcer la concurrence. Certains retailers accordaient déjà des réductions jusqu’à 50% dès le mois de mai », explique le CEO Markus Voegeli. « Charles Vögele pour sa part a démarré ses soldes au mois de juin comme prévu, ce qui lui a permis d’améliorer ses marges. »


Une stratégie qui s’est avérée efficace, car durant le premier semestre les marges bénéficiaires brutes ont augmenté de 59% à 65%. Par ailleurs la stricte gestion des coûts a également porté ses fruits : « Les charges d’exploitation ont diminué de 11 millions de francs (9 millions d’euros) par rapport à la même période un an auparavant. »


Au bout du compte Charles Vögele a su réduire son déficit net consolidé de 54 millions de francs  (environ 45 millions d’euros) durant le premier semestre 2012 à 21 millions de francs (environ 17 millions d’euros) au premier semestre 2013.


Chiffre d’affaires net en hausse au Benelux

Au Benelux les résultats ont dépassé les attentes : le chiffre d’affaires net y a légèrement progressé et s’établit à 59,322 millions de francs (près de 50 millions d’euros), contre 59,302 millions de francs durant la même période l’année précédente. La Hongrie aussi affiche une hausse de son chiffre d’affaires net. En Autriche le chiffre d’affaires correspond à l’évolution du marché, alors que les résultats de la Suisse et de l’Allemagne se situent légèrement en deça du marché.


Pour l’ensemble de l’exercice fiscal 2013, le CEO Markus Voegeli et le président Hans Ziegler tablent sur une amélioration du résultat d’exploitation par rapport à  l’exercice précédent, notamment grâce au retrait progressif de l’enseigne en Pologne et en Tchéquie ; sortie qui se déroule « conformément à l’objectif ». Par ailleurs cet automne le groupe décidera de l’abandon éventuel de ses activités en Hongrie.


Fin juin 2013 Charles Vögele comptait 793 points de vente (contre 810 l’année dernière au même moment) et 6.730 employés, soit 153 de moins par rapport à l’année dernière.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: