La marque de surf Billabong « totalement sans valeur »

La marque de surf Billabong « totalement sans valeur »

Depuis un certain déjà la marque australienne de vêtements et d’équipements de surf Billabong tente de garder la tête hors de l’eau, mais en vain car les chiffres ont à nouveau plongé profondément dans le rouge. Aussi les Australiens sont bien obligés d’admettre qu’aujourd’hui leur marque n’a plus guère de valeur.

Pertes triplées

Malgré la fermeture de 158 magasins et le licenciement de 15% des employés européens, les pertes continuent à s’accumuler : les pertes encourues  durant l’année écoulée atteignent les 860 millions de dollars (576 millions d’euros) ; des pertes trois fois plus élevées que l’année précédente et bien plus importantes que celles prévues par les analystes (547 millions de dollars, soit 384 millions d’euros).


Billabong International détient 13 marques au total, dont la valeur globale est estimée à seulement  90 millions de dollars australiens (60 millions d’euros). Un contraste saisissant avec le mois décembre 2011 où la valeur estimée était encore de 411 millions d’euros et plus encore avec l’année record 2007 où la marque était valorisée à  3,8 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros). L’entreprise elle-même estime que sa marque n’a plus de valeur, tout comme les marques Element (skatboards) et Palmers (accessoires de surf).


Après l’annonce des mauvais résultats, l’action a chuté de 5,3 % à 53,5 cents (0,35 euros) par action à la Bourse de Sidney. Durant l’année écoulée l’action a perdu pas moins de 36% de sa valeur.


Un avenir difficile

La vente de West 49 et DaKine avait pourtant procuré un certain répit à l’entreprise, mais l’échec récent des négociations avec Sycamore Consortium , disposé à offrir 60 cents par action, paraît compromettre sérieusement l’avenir de l’entreprise. Billabong de son côté admet que cette année fut tumultueuse, mais reste néanmoins confiant.


Un refinancement de sa dette permettrait à l’entreprise d’économiser  95 millions d’euros d’intérêts sur les cinq années à venir, mais même dans ce cas Billabong resterait lourdement endetté.  Aujourd’hui la dette nette s’élève à 138 millions d’euros, soit une hausse de 28% sur l’année écoulée. Durant ces deux dernières années les pertes nettes essuyées par Billabong se chiffrent à 760 millions d’euros, un montant supérieur au bénéfice global réalisé durant les huit années qui ont précédé ( 735 millions d’euros).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La plateforme de mode danoise Miinto atterrit en Belgique

21/11/2017

Depuis cette semaine, la plateforme de mode danoise Miinto est également disponible en Belgique. La plateforme permet aux retailers plus petits dans le fashion d’y vendre leurs produits, afin de s’armer contre les grands magasins internet.

Lubach : « La mode équitable est une question de priorités »

15/11/2017

Depuis le drame du Rana Plaza l’industrie textile appelle à la transparence dans la chaîne de production de vêtements. Mais visiblement il y a encore du pain sur la planche. Tel est le constat d’Arjen Lubach dans son émission Zondag met Lubach.

L’enseigne de mode Canada Goose ouvre son premier magasin européen

14/11/2017

Le spécialiste canadien des vêtements outdoor  Canada Goose a ouvert son premier magasin européen à Londres. Les collections de la marque étaient déjà disponibles en Europe auparavant, mais uniquement dans des magasins multimarques.

Desigual : Forte baisse du CA durant les trois premiers trimestres

14/11/2017

Au cours des trois premiers trimestres de 2017 la chaîne de mode espagnole Desigual a vu son CA d’affaires chuter de plus de 10%. Le groupe a souffert de résultats particulièrement décevants en Europe, d’où provient la majeure partie de son CA.

Adidas détient le droit exclusif des bandes parallèles

13/11/2017

La chaîne de magasins suédoise H&M ne pourra plus utiliser les bandes parallèles sur ses vêtements de sport. Le tribunal de La Haye a jugé que celles-ci ressemblaient trop aux trois bandes caractérisant la marque Adidas.

Burberry annonce une nouvelle stratégie après un solide 1er semestre

09/11/2017

Burberry peut s’estimer satisfait de son 1er semestre : le CA a progressé de 9% et le bénéfice opérationnel a bondi de 28%. Pourtant à la bourse l’action a chuté : les investisseurs se montrent sceptiques face à la nouvelle stratégie annoncée par le CEO Marco Gobbetti.

Back to top