La moitié des boutiques démarrent les soldes avec des réductions de 30%

La moitié des boutiques démarrent les soldes avec des réductions de 30%

Près de la moitié des boutiques bruxelloises et wallonnes débuteront les soldes d’hiver avec des stocks plus importants que l’an dernier. Par contre seul un commerçant sur cinq espère vendre davantage que l’année passée.

Faible fin d’année, donc davantage de stock et fortes réductions

L’Union des Classes Moyennes, le pendant francophone de l’Unizo, a interrogé 278 commerçants indépendants à l’approche des soldes d’hiver, qui démarrent le 3 janvier. Cette enquête révèle que 48,5% d’entre eux (soit près d’un commerçant sur deux) se retrouvent avec davantage d’invendus  dans les rayons que l’an dernier. Seuls 12,8% démarrent les soldes avec un stock moins important.


« Cela signifie donc que les ventes de fin d’années ont été décevantes. L’automne très doux explique en partie cette situation, tout comme la faible confiance du consommateur », affirme l’UCM, qui confirme ainsi la tendance observée en Flandre.


Malgré ces stocks plus importants, seuls 20,9% des commerçants pensent réaliser un chiffre d’affaire en hausse par rapport aux soldes d’hiver précédentes, alors que 34,1% tablent sur un chiffre d’affaires inférieur. « L’explication réside dans les rabais : dès samedi plus de 4 boutiques sur dix accorderont des réductions de 30% ou plus : un pourcentage plus élevé que lors de précédents sondages », indique l’UCM.


80% des commerçants veulent maintenir les soldes

Selon l’UCM, l’octroi de fortes réductions dès le début des soldes, est lié à la multiplication des  réductions accordées en dehors des mois de soldes de janvier et juillet, notamment les mid-sales ou encore les ventes couplées : 52,6% des boutiques interrogées pratiquent ce type de réductions.


Pourtant 82,2% des répondants souhaitent le maintien des soldes, car elles constituent le moyen idéal d’écouler le stock invendu (67,8%) et d’attirer de nouveaux clients (20,9%).

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top