L'acquisition suédoise de FNG soulève des questions

Avec l'acquisition d'Ellos (Suède), le groupe de mode FNG souhaite réaliser des synergies à hauteur de 30 millions d'euros. Les analystes de la banque ABN Amro s'interrogent cependant à propos du financement et des avantages de l'acquisition.


229 millions d’euros

En juillet, FNG Group, la société mère de CKS, Brantano et d’autres encore, a annoncé l'acquisition d'Ellos Group. L’entreprise suédoise d’e-commerce est le leader du marché en ligne pour les articles de mode, d'intérieur et de décoration, proposant à la fois ses propres marques et des marques externes. Pour le groupe belgo-néerlandais, il s'agit de la première acquisition en dehors de ses marchés domestiques.


FNG a mis 229 millions d'euros sur la table pour l'acquisition d’Ellos: 124 millions d'euros en cash, 90 millions d'euros en actions et un prêt sans intérêt de 14 millions d'euros. Ainsi, le propriétaire d'Ellos, l'investisseur Nordic Capital, détient également une participation minoritaire de 10 à 15 % dans FNG.

 

Des objectifs trop ambitieux ?

Néanmoins, ABN Amro reproche à FNG son manque de communication quant-à-la situation financière sous-jacente : les analystes boursiers de la banque néerlandaise estiment que le financement reste flou et s'interrogent également sur les synergies envisagées. 
 

"Le secteur du prêt-à-porter est un marché très concurrentiel, les objectifs fixés par FNG nous semblent irréalistes" déclarent les analystes Robert-Jan Vos et Eric Wilmer selon le journal De Tijd. Il serait question de 25 à 30 millions de bénéfices de synergie.

 

Plus d’informations à venir

Le PDG de FNG, Dieter Penninckx, a toutefois déclaré que d'autres informations seront publiées dès que l'accord sera entièrement conclu. Ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui. Ce n'est qu'après avoir obtenu les autorisations nécessaires lors d’une prochaine assemblée générale extraordinaire des actionnaires qu'il sera possible d'organiser une réunion d'analystes.


En termes de bénéfices de synergie, Penninckx souligne que "seule une toute petite partie des synergies proviendra des économies de coûts". Selon lui, il s'agit principalement de ventes croisées et du service de paiement propre à Ellos que la FNG souhaite également utiliser.  


Le groupe de mode prévoit d'introduire les marques suédoises d'Ellos au Benelux et, inversement, d'introduire ses propres marques en Scandinavie : "Environ un quart de notre plateforme de vente sera consacré aux produits Ellos."