LBC : « WE Fashion veut supprimer 1 job sur 5 »

LBC : « WE Fashion veut supprimer 1 job sur 5 »

Selon le syndicat chrétien LBC-NVK, un cinquième des emplois chez WE Fashion en Belgique risquent de passer à la trappe dans les 6 mois à venir. Bien que le siège principal néerlandais démente cette information, le syndicat s’inquiète sérieusement.

Les frais de personnel réduit de 20%

En Belgique WE Fashion compte une trentaine de magasins et quelque 300 employés, mais la chaîne de mode néerlandaise est en difficulté : « Le segment moyen dans le secteur de la mode est sous pression. D’une part il y a le succès des chaînes bon marché comme H&M et Primark et d’autre part il y a la concurrence des boutiques plus chères », explique la secrétaire syndicale Lieveke Norga dans le journal Het Laatste Nieuws.


Norga craint que WE Fashion dans notre pays subisse le même sort que Mexx, tombé en faillite fin de l’an dernier. Depuis début 2015 le groupe a un nouveau CEO , Joris Aperghis (46 ans), qui prend de sérieuses mesures d’économie : « WE Fashion prévoit une réduction des frais de personnel de 10 à 20% dans les six prochains mois, alors qu’aujourd’hui les effectifs sont déjà à un niveau minimal. Ce qui signifie donc que 10 à 20% des emplois seront supprimés plus que probablement », poursuit Norga.


« Le chiffre d’affaires des magasins sous pression »

La direction à Utrecht pour sa part dément formellement la rumeur d’éventuels licenciements. « Il est vrai que le marché du retail est sous pression. Notre chiffre d’affaires en Belgique a effectivement reculé  dans certains magasins, conformément à la tendance du marché. Par contre notre chiffre d’affaires online a augmenté de plusieurs dizaines de pourcents », souligne un porte-parole de WE Fashion.


« Nous n’envisageons pas de supprimer des emplois, ni de fermer des magasins. Au contraire, nous croyons fortement à l’interaction entre nos magasins physiques et nos webshops. »


« Les effectifs ont déjà été réduits de 5% »

Mais selon le syndicat, il y a bel et bien de l’eau dans le gaz : en janvier WE Fashion a fermé son siège belge à Wijnegem (près d’Anvers), impliquant la perte de dix emplois et la semaine dernière trois gérantes de filiales ont été congédiées.


LBC-NVK accuse la direction d’appliquer une stratégie « qui tente d’éviter toute obligation de négociations collectives. Si l’on totalise toutes les interventions au niveau des effectifs depuis début 2015, la chaîne a déjà réduit de 5% le nombre de ses employés en deux mois. En licenciant des employés aussi discrètement que possible, ils tentent d’éluder le seuil critique d’un licenciement collectif et par conséquent les négociations liées au licenciement collectif », conclut Norga.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top