Le bénéfice de Hugo Boss chute de près d’un quart | RetailDetail

Le bénéfice de Hugo Boss chute de près d’un quart

Le bénéfice de Hugo Boss chute de près d’un quart

L’enseigne de mode allemande Hugo Boss a vu chuter son bénéfice de près d’un quart au troisième trimestre, et ce principalement en raison des faibles ventes en Chine et aux Etats-Unis.

Ralentissement de la croissance au 3ème trimestre

Le mois dernier Hugo Boss lançait un avertissement sur bénéfice pour l’ensemble de l’année. En cause : le ralentissement des ventes en Chine et aux Etats-Unis. Après quoi l’action a dégringolé à la bourse de Frankfort.


Les chiffres décevants que vient de publier le groupe n’ont donc pas de quoi surprendre : le chiffre d’affaires a progressé d’un modeste 4% à 744 millions d’euros, bien que cette croissance soit attribuable uniquement aux effets de change favorables. Quant au bénéfice net, il a plongé de 23% à 88,5 millions d’euros.


Néanmoins le CEO Claus-Dietrich Lahrs reste optimiste : « L’exercice 2015 sera à nouveau une année de croissance. Durant les neuf premiers mois de l’année nous avons vendu plus que l’année auparavant, malgré un ralentissement au troisième trimestre. Notre business en Europe grandit. Mais au trimestre dernier cette croissance n’a pas suffi à compenser les moindres performances en Chine et aux Etats-Unis. La tendance sur ces deux marchés s’est détériorée. Ceci dit, nous tablons sur de meilleures ventes et des revenus plus élevés durant le quatrième trimestre. »


L’online affiche la plus forte croissance

Pourtant durant ces neuf derniers mois les ventes de Hugo Boss dans son propre canal retail (y compris les outlets et l’online) ont augmenté de 8%, hors effets de change. La branche internet affiche la plus forte croissance avec +22%. Actuellement Hugo Boss compte 1.105 boutiques en propre, soit 64 de plus par rapport à fin 2014. Sur base comparable et en tenant compte des effets de change les ventes ont progressé de 3%.


Par contre la division de gros a vu son chiffre d’affaires reculer de 4% en devises locales, surtout en raison d’une baisse de la demande au troisième trimestre, mais également suite à l’intégration de surface de vente dans le canal retail.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Adidas veut renforcer les liens avec le petit commerçant

15/07/2018

Adidas veut renforcer les liens avec le retail après les critiques des commerçants selon lesquels le géant allemand du sport promeut son webshop de façon trop agressive. Le rôle joué par des chaînes physiques internationales serait (trop?) important.

Les ventes Burberry en hausse grâce à la nouvelle stratégie

11/07/2018

La nouvelle stratégie de la marque de mode britannique Burberry porte ses fruits : l’entreprise a vu le CA de ses propres filiales augmenter de 3% au cours du dernier trimestre. Le CA total s’élève à 479 millions de livres sterling.

Wibra toujours à la peine

10/07/2018

En 2017 l’enseigne de mode discount Wibra a enregistré de faibles performances dans ses magasins belges : le chiffre d’affaires y a chuté de 7% à 61,7 millions d’euros, tandis que le bénéfice a fondu de 6,5 à 0,5 million d’euros.

Chiffre d’affaires décevant pour le groupe de lingerie Van de Velde

10/07/2018

L’entreprise de lingerie est-flandrienne Van de Velde est confrontée à une baisse de ses ventes. Malgré une légère amélioration fin avril, le chiffre d’affaires semestriel a chuté de 3,9% à 110,8 millions d’euros.

FNG fait son entrée à la bourse de Bruxelles avec 60 millions d’euros

06/07/2018

Le groupe de mode FNG a levé 60 millions d’euros lors d’une nouvelle émission d’actions. A partir du 9 juillet les nouvelles actions seront cotées non seulement à la bourse d’Amsterdam, mais également et pour la première fois à la bourse de Bruxelles.

L’aventure s’achève pour le webshop de sport Athleteshop

02/07/2018

Le webshop de sport Athleteshop a demandé la faillite. Depuis le début de cette année les plaintes concernant des livraisons tardives étaient nombreuses et à présent plusieurs fournisseurs auraient mis fin à la collaboration.