Le bénéfice de Van de Velde reste sous pression

Le bénéfice de Van de Velde reste sous pression
Van de Velde

Le groupe de lingerie Van de Velde a traversé une année difficile : en 2017 le chiffre d’affaires a légèrement progressé, mais le bénéfice reste sous pression, car les investissements entraînent des coûts importants.

Coûts supplémentaires

Les résultats publiés par le groupe Van de Velde sont mitigés : en 2017 le chiffre d’affaires a augmenté de 1,2% à 209 millions d’euros, mais sur base comparable il est question d’une baisse de 0,6%. L’EBITDA a chuté de 10,1% à 55,7 millions d’euros, mais le bénéfice (part du groupe) a néanmoins légèrement progressé de 33,6 millions d’euros à 33,9 millions d’euros. L’an dernier Van de Velde a fortement investi dans le positionnement de ses marques, l’ICT et l’infrastructure du e-commerce, ce qui entraîné des coûts supplémentaires à hauteur de 5,1 millions d’euros.


Dans le segment retail le chiffre d’affaires comparable est en hausse de 4,2%, grâce aux excellentes performances de l’Europe, où le chiffre d’affaires a grimpé de 8,3%. Aux Etats-Unis le groupe a enregistré une baisse de 2,5% ; un recul néanmoins inférieur à celui enregistré l’année auparavant.


Pour 2018 Van de Velde vise une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 4 et 5% : « En  2018,  notre objectif est de retrouver un niveau de croissance correspondant à la moyenne historique, notamment grâce à l'introduction de Marie Jo Swim et à l'effet des initiatives mises en place en  2017. Le développement de notre plate-forme évolutive entraînera une nette augmentation des coûts et des investissements en 2018 », commente le groupe.