Le bénéfice trimestriel de SuperGroup chute de 30%

Le bénéfice trimestriel de SuperGroup chute de 30%

SuperGroup, propriétaire de la marque de vêtements Superdry, a vu son bénéfice plonger de près d’un tiers au premier semestre. Selon l’entreprise, l’automne exceptionnellement doux a affecté les résultats, bien que la météo n’explique pas tout.

« Le deuxième semestre est plus important »

Au cours des six premiers mois de son exercice décalé (jusqu’au 25 octobre) SuperGroup a réalisé un chiffre d’affaires de 208 millions de livres sterling (plus de 260 millions d’euros), soit une hausse de 8,4%. Par contre le chiffre d’affaires à données comparables est en baisse de 4,1%.


Le bénéfice sous-jacent avant impôts a fortement régressé, passant de 17,9 millions de livres l’an dernier à 12,5 millions de livres (près de 16 millions d’euros) cette année.


Le tout nouveau CEO Euan Sutherland, qui en octobre a remplacé Julian Dunkerton (ce dernier étant devenu ‘brand director’) aura donc fait ses débuts dans un contexte difficile. Il parle d’un premier semestre « décevant », tout en ajoutant que « le deuxième semestre est plus important » pour le groupe : « L’entreprise est bien préparée pour affronter la grande affluence de la période de fin d’année. » Aussi le CEO maintient ses prévisions pour l’ensemble de l’année.


« Passer en revue l’ensemble du business »

Sutherland a d’ailleurs annoncé qu’il « passerait en revue chaque aspect du business, y compris l’exécution de notre stratégie, la maîtrise des coûts et la destination du capital. » Le CEO dit avoir constaté que « certaines parties de nos opérations pourraient être améliorées. » Il rendra compte des conclusions de cette analyse au printemps 2015.


Selon les analystes, d’autres facteurs expliqueraient les faibles performances de SuperGroup : d’une part le groupe n’a pas participé à la grande vague de réductions qui a submergé le commerce de la mode britannique ces derniers mois, et d’autre part le groupe cette année, contrairement aux autres années, ne semble pas réellement avoir un ‘bestseller’ à proposer.

 

Tags: