Le groupe 3Suisses a-t-il commis ‘la première gaffe marketing de l’année’ ? | RetailDetail

Le groupe 3Suisses a-t-il commis ‘la première gaffe marketing de l’année’ ?

Le groupe 3Suisses a-t-il commis ‘la première gaffe marketing de l’année’ ?

Le groupe 3Suisses a suscité l’indignation en associant son nom de marque au slogan ‘Je Suis Charlie’, au travers duquel le monde entier rend hommage aux  victimes de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo à Paris.

« Tout le monde est Charlie, 3Suisses aussi »

Malgré la vague de colère qui s’est immédiatement déclenchée, le site marchand continue de défendre avec force son initiative. Sur sa page Facebook le groupe réagit comme suit : « A la lecture de certains de vos commentaires, nous voulons réaffirmer notre démarche. Ce n’est en aucun cas un message à caractère commercial, mais bien une démonstration de notre engagement citoyen. Cela nous a paru naturel d’associer notre signature à celle de Charlie Hebdo en signe de solidarité. »


Et ajoute encore ceci : « 3Suisses, ce sont des femmes et des hommes attachés à la liberté d’expression, qui sont très touchés par ce drame et ont voulu en témoigner. Aujourd’hui tous les collaborateurs 3Suisses sont Charlie. »


Premier dérapage marketing de l’année ?

Toutefois cette explication n’a pas su convaincre la plupart des twitteurs et utilisateurs de Facebook : ils ne comprennent pas pourquoi l’entreprise ne s’est pas contentée d’utiliser le désormais populaire rectangle noir aux lettres blanches, comme l’ont fait bon nombre d’autres entreprises. Un avis que partage également le spécialiste des médias sociaux Steven Van Belleghem : dans un tweet (photo)  il décrit l’initiative comme étant « the worst tweet in corporate histroy. How do you even consider this ? »


Pourtant certains critiquent les opposants en répliquant que la liberté d’expression – et donc aussi la manière d’exprimer son opinion – est valable également pour 3Suisses.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


H&M lance son propre service de réparation en magasin

21/06/2018

H&M introduit un nouveau concept : Take Care, un espace au sein du magasin où les clients peuvent faire réparer ou personnaliser leurs vêtements. Tant le nouveau magasin de Paris que le flagship store de Hambourg disposent déjà de ce service.

La nouvelle génération aux commandes de la chaîne de magasins de chaussures Maniet

18/06/2018

Allison Vanderplancke, âgée de 28 ans, succède à son père en tant que PDG de la chaîne de magasins de chaussures Maniet. Il s’agit déjà de la cinquième génération à la tête de l’entreprise familiale wallonne.

Afound, la première plate-forme de H&M, a été lancée en Suède

15/06/2018

Afound, la nouvelle formule multimarques du groupe H&M, a été lancée en Suède cette semaine. Avec la plate-forme web, les 2 premiers magasins qui ont ouvert leurs portes à Stockholm et à Malmö constituent un marché d’écoulement de vêtements soldés.

Le premier magasin Kiabi en Flandre s’installe à Bruges

14/06/2018

A peine deux ans après l’arrivée de Kiabi en Belgique, la marque française de prêt-à-porter ouvre son sixième magasin belge cet automne. Il sera situé à Bruges et sera le tout premier magasin en Flandre.

La maison-mère de Brantano bientôt cotée à la bourse de Bruxelles

13/06/2018

D’ici mi-juillet FNG Group espère être coté à la bourse de Bruxelles. Cette opération devrait permettre au groupe de mode de lever du capital frais afin de financer la transformation et l’expansion de l’enseigne Brantano.

JBC gagne du temps à la caisse grâce à la technologie RFID

07/06/2018

Grâce à la radio-identification (RFID), l’enseigne de mode JBC gagne une dizaine de secondes à la caisse par vêtement vendu. Les employés n’ont plus besoin de scanner les étiquettes de prix individuellement.