Le groupe 3Suisses a-t-il commis ‘la première gaffe marketing de l’année’ ?

Le groupe 3Suisses a-t-il commis ‘la première gaffe marketing de l’année’ ?

Le groupe 3Suisses a suscité l’indignation en associant son nom de marque au slogan ‘Je Suis Charlie’, au travers duquel le monde entier rend hommage aux  victimes de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo à Paris.

« Tout le monde est Charlie, 3Suisses aussi »

Malgré la vague de colère qui s’est immédiatement déclenchée, le site marchand continue de défendre avec force son initiative. Sur sa page Facebook le groupe réagit comme suit : « A la lecture de certains de vos commentaires, nous voulons réaffirmer notre démarche. Ce n’est en aucun cas un message à caractère commercial, mais bien une démonstration de notre engagement citoyen. Cela nous a paru naturel d’associer notre signature à celle de Charlie Hebdo en signe de solidarité. »


Et ajoute encore ceci : « 3Suisses, ce sont des femmes et des hommes attachés à la liberté d’expression, qui sont très touchés par ce drame et ont voulu en témoigner. Aujourd’hui tous les collaborateurs 3Suisses sont Charlie. »


Premier dérapage marketing de l’année ?

Toutefois cette explication n’a pas su convaincre la plupart des twitteurs et utilisateurs de Facebook : ils ne comprennent pas pourquoi l’entreprise ne s’est pas contentée d’utiliser le désormais populaire rectangle noir aux lettres blanches, comme l’ont fait bon nombre d’autres entreprises. Un avis que partage également le spécialiste des médias sociaux Steven Van Belleghem : dans un tweet (photo)  il décrit l’initiative comme étant « the worst tweet in corporate histroy. How do you even consider this ? »


Pourtant certains critiquent les opposants en répliquant que la liberté d’expression – et donc aussi la manière d’exprimer son opinion – est valable également pour 3Suisses.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Comment améliorer l’expérience en magasin, selon JBC

14/12/2017

Ce jeudi, JBC a ouvert son Innovation Lab sur le Campus Corda à Hasselt. L’enseigne de mode y teste  des capteurs de mouvement, des messages personnalisés in-store, un printshop pop-up et un totem à feedback.

Hunkemöller élu ‘Retailer européen de l’année’

14/12/2017

L’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller a été couronnée  ‘Retailer of the Year Europe  2017-2018’.  Il s’agit de la troisième édition de ce concours organisé par Q&A, qui élit également le Retailer de l’année en Belgique et aux Pays-Bas.

Forte croissance pour Inditex qui fait ses adieux à son fondateur Amancio Ortega

14/12/2017

Durant les 3 premiers trimestres de l’exercice 2017 le groupe de mode Inditex a vu son CA progresser de 10% à 17,96 milliards d’euros. Belles performances qui ont été quelque peu éclipsées par l’annonce du départ d’Amancio Ortega, fondateur d’Inditex.

Une lueur d’espoir pour le commerce de la mode en 2018

08/12/2017

Le plus dur est passé pour le secteur de la mode, conclut l’étude de McKinsey. Mais rien ne sera plus comme avant : la croissance proviendra surtout du Sud et de l’Orient, le fast-fashion s’accélérera et les grands gagneront du terrain.

Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

Back to top