Le groupe 3Suisses a-t-il commis ‘la première gaffe marketing de l’année’ ? | RetailDetail

Le groupe 3Suisses a-t-il commis ‘la première gaffe marketing de l’année’ ?

Le groupe 3Suisses a-t-il commis ‘la première gaffe marketing de l’année’ ?

Le groupe 3Suisses a suscité l’indignation en associant son nom de marque au slogan ‘Je Suis Charlie’, au travers duquel le monde entier rend hommage aux  victimes de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo à Paris.

« Tout le monde est Charlie, 3Suisses aussi »

Malgré la vague de colère qui s’est immédiatement déclenchée, le site marchand continue de défendre avec force son initiative. Sur sa page Facebook le groupe réagit comme suit : « A la lecture de certains de vos commentaires, nous voulons réaffirmer notre démarche. Ce n’est en aucun cas un message à caractère commercial, mais bien une démonstration de notre engagement citoyen. Cela nous a paru naturel d’associer notre signature à celle de Charlie Hebdo en signe de solidarité. »


Et ajoute encore ceci : « 3Suisses, ce sont des femmes et des hommes attachés à la liberté d’expression, qui sont très touchés par ce drame et ont voulu en témoigner. Aujourd’hui tous les collaborateurs 3Suisses sont Charlie. »


Premier dérapage marketing de l’année ?

Toutefois cette explication n’a pas su convaincre la plupart des twitteurs et utilisateurs de Facebook : ils ne comprennent pas pourquoi l’entreprise ne s’est pas contentée d’utiliser le désormais populaire rectangle noir aux lettres blanches, comme l’ont fait bon nombre d’autres entreprises. Un avis que partage également le spécialiste des médias sociaux Steven Van Belleghem : dans un tweet (photo)  il décrit l’initiative comme étant « the worst tweet in corporate histroy. How do you even consider this ? »


Pourtant certains critiquent les opposants en répliquant que la liberté d’expression – et donc aussi la manière d’exprimer son opinion – est valable également pour 3Suisses.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Des prisonniers chinois fabriquent-ils des vêtements pour H&M et C&A ?

20/02/2018

L’ex-journaliste britannique Peter Humphrey accuse H&M et C&A de travaux forcés. Il aurait vu de ses propres yeux des prisonniers à Shanghai contraints de fabriquer des vêtements pour des enseignes occidentales. Les retailers concernés examinent l’affaire.

Chanel entre au capital de l’e-tailer Farfetch

19/02/2018

Chanel a pris une participation minoritaire dans la plateforme de mode online britannique Farfetch. La maison de couture française souhaite utiliser l’expérience de l’e-tailer afin de développer des innovations digitales pour sa propre clientèle.

Monoprix envisage l’acquisition du webshop Sarenza

19/02/2018

La chaîne de magasins Monoprix, propriété du groupe français Casino, a entamé des discussions en vue d’une reprise du site de vente en ligne de chaussures Sarenza, l’un des webshops les plus importants de France.

Kiabi ouvre son plus grand magasin belge au Westland Shopping Center

15/02/2018

La chaîne de mode française Kiabi ouvre son cinquième magasin dans le Westland Shopping Center à Anderlecht. Avec une surface de plus de 1.800 m², il s’agit du plus grand point de vente de l’enseigne familiale dans notre pays.

H&M prévoit une année 2018 difficile

15/02/2018

Le groupe de mode suédois H&M annonce une année 2018 difficile. Même si le groupe s’efforce de  stimuler les ventes en ligne, le chiffre d’affaires dans les magasins physiques continuera probablement de baisser durant l’année à venir.

Juttu traverse la frontière linguistique

13/02/2018

Juttu, la chaîne sœur d’A.S. Adventure, s’apprête à conquérir la Belgique toute entière. Après Anvers, Roulers et Bruges, le mois prochain l’enseigne s’installera à Bruxelles et ultérieurement à Gand et lancera un webshop en français.

Back to top