Le groupe H&M sanctionné pour sa croissance trimestrielle record

Malgré une croissance record, H&M n’a pas eu droit aux applaudissements espérés lors de la publication de ses chiffres trimestriels : la bourse sanctionne le groupe de mode pour ses fortes réductions du prix.


Fortes réductions de prix

Durant le trimestre écoulé le chiffre d’affaires de H&M a bondi de 12% à 56,4 milliards de couronnes suédoises (5,5 milliards d’euros) ; un résultat conforme aux attentes des analystes qui tablaient sur 56,1 milliards de couronnes. Il s’agit de la plus forte croissance du chiffre d’affaires depuis trois ans.


Néanmoins ce résultat a été accueilli froidement par les investisseurs, d’autant plus que le même jour tout le secteur de la mode avait déjà été assombri par l’avertissement sur bénéfice d’Asos. Les investisseurs craignent que la croissance de H&M ne soit pas durable et qu’elle affecte le bénéfice, vu les fortes réductions accordées au mois de novembre.


Effets de change favorables

D’autre part les analystes estiment que vu les faibles performances réalisées le même trimestre un an auparavant, la base de comparaison est trop facile.. En outre la moitié de la croissance est attribuable aux effets de change favorables : hors effets de change la croissance du chiffre d’affaires se seraient limitée à 6%.


Pour savoir quel sera l’impact de ce regain de croissance sur le bénéfice sous-jacent, il faudra patienter jusqu’au 31 janvier, lors de la publication des résultats annuels complets.