Le modiste belge Christophe Coppens tire sa révérence

Le modiste belge  Christophe Coppens tire sa révérence

Christophe Coppens, le célèbre modiste belge, se voit contraint de déposer le bilan « parce que le prix à payer est trop élevé et que la fin ne justifie pas les moyens ». Dans une lettre d’adieu émouvante le créateur de mode dénonce le côté « inhumain » du business de la mode. Après 21 ans Coppens met un point final à  toutes ses activités.

« Un cercle infernal »

Pour Christophe Coppens le monde de la mode traverse une crise sans égal. A la veille d’une augmentation de capital et de l’ouverture de sa nouvelle boutique à Paris, le créateur a finalement décidé que tout cela n’en valait  plus la peine.


« Le préfinancement est impossible à combiner avec les remboursements et autres  paiements. Actuellement les salaires en Belgique sont impayables. Dans ces circonstances, produire de la qualité en petites quantités est un défi impossible à relever », confie le chapelier avec amertume.


« Les magasins ne prennent plus que les gadgets et les accessoires branchés »

Coppens, qui a créé des chapeaux pour les monarques belges et de nombreuses célébrités, avoue que son produit manque de demandes : « Les acheteurs des magasins sont forcés de choisir la sécurité, plutôt des accessoires signés par le créateur de vêtements lui-même.  Avec timing de livraison respecté et vente assurée. Les boutiques préfèrent des articles moins coûteux, des gadgets ou des accessoires branchés du moment. »


« C’est un cercle infernal que je ne parviendrai pas à briser », conclut-il résigné. Ainsi Coppens s’ajoute à la liste déjà longue de designers belges ayant fait faillite, notamment  Kaat Tilley, Veronique Branquinho, Nicky Van Kets et récemment le Walter Store de Van Beirendonck.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top