Le nouveau patron d’Hermès entend contrer LVMH | RetailDetail

Le nouveau patron d’Hermès entend contrer LVMH

Le nouveau patron d’Hermès entend contrer LVMH

Axel Dumas, 42 ans, prend les commandes du groupe de luxe français Hermès. Dans un premier temps il collaborera avec l’actuel patron Patrick Thomas, jusqu’au départ à la retraite de ce dernier fin janvier 2014. Il lui incombera également d’assurer l’indépendance du groupe en contrant l’intrusion de son rival LVMH.

Sixième génération d’actionnaires  familiaux

Dumas, issu de la sixième génération d’actionnaires familiaux d’Hermès, a rejoint le groupe en 2003. Il y a occupé diverses fonctions de haut niveau : ainsi il a dirigé notamment la branche de la bijouterie et de la maroquinerie. En 2011 il a été nommé directeur opérationnel.


Avant  d’entamer sa carrière chez Hermès, Dumas a travaillé pour la banque BNP Paribas en Chine et aux Etats-Unis. L’homme est également bardé de diplômes : il a obtenu une maîtrise de droit, une licence de philosophie, un diplôme de Sciences Po et en 2011 il  a décroché un diplôme de management à Harvard.


« Garantir notre indépendance »

Le nouveau patron s’est dit très honoré de cette nomination : « Je sais que le soutien et la vision des actionnaires familiaux sont d’une valeur inestimable pour poursuivre l’œuvre de mes prédécesseurs, surtout quand il s’agit de préserver notre indépendance », a-t-il déclaré.


En évoquant l’indépendance du groupe, Dumas fait référence à la machination du géant du luxe LVMH, qui en toute discrétion et à la surprise générale a acquis une participation de 22,6% dans le capital d’Hermès. Une manœuvre qui a d’ailleurs été contestée juridiquement. « La participation est non désirée et non désirable », a souligné Dumas.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Bestseller investit dans About You

20/07/2018

Le groupe danois Bestseller prend une participation significative dans la plateforme de mode allemande About You. Une augmentation de capital d’environ 250 millions d’euros devrait permettre au retailer en ligne de poursuivre sa croissance.

100 millions d’euros qui partent en fumée chez Burberry

20/07/2018

Tout le monde ne comprend pas la nécessité du développement durable. L’année dernière, la marque de mode britannique Burberry a brûlé plus de 30 millions d’euros de produits de marque « pour éviter qu’ils ne tombent entre de mauvaises mains ».

3 Suisses, l’icône de la vente par correspondance, dépose le bilan en Belgique

19/07/2018

La division belge des 3 Suisses a été déclarée en faillite, après un démarrage désastreux des soldes. Durant les premiers jours des soldes, le webshop a vendu 30% de moins que l’année précédente. Onze emplois sont menacés.

Adidas veut renforcer les liens avec le petit commerçant

15/07/2018

Adidas veut renforcer les liens avec le retail après les critiques des commerçants selon lesquels le géant allemand du sport promeut son webshop de façon trop agressive. Le rôle joué par des chaînes physiques internationales serait (trop?) important.

Les ventes Burberry en hausse grâce à la nouvelle stratégie

11/07/2018

La nouvelle stratégie de la marque de mode britannique Burberry porte ses fruits : l’entreprise a vu le CA de ses propres filiales augmenter de 3% au cours du dernier trimestre. Le CA total s’élève à 479 millions de livres sterling.

Wibra toujours à la peine

10/07/2018

En 2017 l’enseigne de mode discount Wibra a enregistré de faibles performances dans ses magasins belges : le chiffre d’affaires y a chuté de 7% à 61,7 millions d’euros, tandis que le bénéfice a fondu de 6,5 à 0,5 million d’euros.