Le parquet de Bruxelles enquête sur le réseau de Bernard Arnault | RetailDetail

Le parquet de Bruxelles enquête sur le réseau de Bernard Arnault

Le parquet de Bruxelles enquête sur le réseau de Bernard Arnault

Selon le journal De Tijd le parquet de Bruxelles mène des investigations sur le réseau d’entreprises de Bernard Arnault,  l’homme le plus riche d’Europe et le grand patron du groupe de luxe LVMH. L’enquête aurait été entamée suite à la grande attention médiatique suscitée par Bernard Arnault lorsqu’il a quitté la France pour s’installer officiellement en Belgique.

Réseau d’entreprises diffus

Suite à la demande de naturalisation de Bernard Arnaud, les médias belges et français ont publié de nombreux articles concernant son énorme fortune et le réseau d’entreprises quelque peu diffus que l’homme d’affaires français (63 ans) avait développé dans notre pays.


« Pas moins de dix sociétés sont domiciliées dans un appartement délabré à Schaerbeek, où habite l’un des administrateurs belges de toutes ces entreprises », écrit le journal De Tijd. « L’une de ces sociétés, située à la même adresse à Schaerbeek, a vu son capital augmenter de 386 millions d’euros il y a un an, pour atteindre 3,3 milliards d’euros. L’entreprise détient également des participations chez Christian Dior et LVMH en France, mais ne remplit pas son obligation de remise des comptes annuels. La dernier compte annuel date de 2009. »


Toujours selon le quotidien “deux sociétés, également domiciliées officiellement à Schaerbeek jusqu’en 2009, sont à présent établies à l’avenue Louise à Bruxelles. Il s’agit notamment de LVMH Finance Belgique, un holding qui de toute évidence a été fondé en vue de bénéficier des avantages fiscaux belges, comme par exemple les intérêts notionnels. Plusieurs augmentations de capital successives ont porté le capital du holding à 3,75 milliards de dollars. »


« Pas de commentaires » et « Véhicule d’investissement »

Le porte-parole du parquet Jean-Marc Meilleur n’a voulu donner « aucun commentaire » sur cette enquête apparemment très sensible  Le procureur du roi de Bruxelles, Bruno Bulthé, aurait demandé de ne rien révéler à propos de ce dossier. Néanmoins le journal de Tijd a appris que le parquet menait une enquête en toute discrétion depuis deux mois déjà.


De son côté le holding français apporte peu d’explications quant à la raison d’être de ses nombreuses sociétés belges. Le porte-parole du groupe parle de « véhicules d’investissement » : « Ces dernières années la Belgique est devenue le centre financier opérationnel de l’entreprise afin de bénéficier d’un climat fiscal plus favorable. Le déplacement des actifs n’a rien à voir avec la situation personnelle d’Arnault », selon le porte-parole. Ce qui n’empêche que Bernard Arnault a créé une fondation visant clairement à régler ses affaires successorales.

 

Le président Hollande et l’exil fiscal des Français

Bernard Arnault, est l’un des nombreux Français fortunés tournant le dos à leur patrie, pour s’installer en Belgique pour des raisons fiscales, depuis l’instauration par le président français François Hollande d’un impôt sur les grosses fortunes : une taxe de 75% sur tous les revenus dépassant le million d’euros.


Autre personnalité française ayant choisi récemment le chemin de l’exil fiscal , l’acteur Gérard Depardieu, qui ces dernières semaines a fait l’objet de lourdes critiques dans son pays et a même incité le président Hollande à vouloir renégocier les conventions fiscales avec la Belgique. L’actuel enquête contre le PDG Bernard Arnault apporte de l’eau au moulin du président Hollande et fait d’ores et déjà la une de l’actualité chez nos voisins du sud.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Grupo Cortefiel devient Tendam

23/04/2018

Le groupe de mode espagnol Grupo Cortefiel s’appellera dorénavant Tendam. Ce changement de nom s’inscrit dans la volonté de créer une nouvelle identité pour les cinq marques : Cortefiel, Women’s Secret, Pedro del Hierro, Fifty Factory et Springfield.

Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.

Monki rémunère les ‘influenceurs’

16/04/2018

Monki, filiale du groupe H&M, va collaborer avec des ‘influenceurs’ : le label de mode lance un programme mondial permettant aux personnalités des réseaux sociaux de gagner de l’argent si un vêtement est vendu par leur intermédiaire.

La chaîne de mode française Naf Naf passe sous giron chinois

12/04/2018

Naf Naf, la chaîne mode française appartenant au groupe Vivarte, change de propriétaire. Un consortium chinois sous la direction du groupe de mode La Chapelle a mis 52 millions d'euros sur table pour l'acquisition de la marque française.

French Connection cède la marque Toast au groupe Bestseller

10/04/2018

Le retailer de mode britannique French Connection, connu pour son acronyme  FCUK, cède sa marque Toast au groupe danois Bestseller, qui détient notamment les labels Vero Moda et Jack & Jones.

Aldi gourou de la mode ? Aldi Süd vous inspire via sa nouvelle plate-forme lifestyle

09/04/2018

La chaîne discount Aldi Süd se dévoile comme véritable coach lifestyle par le lancement d’une nouvelle plate-forme d’inspiration, prodiguant des conseils de cuisine, de jardinage, voire même de mode.