Le patron de Mango se donne « dix ans pour rattraper Zara »

Le patron de Mango se donne « dix ans pour rattraper Zara »

Dans une interview accordée à l’agence de presse Reuters, Enric Casi, managing director de l’enseigne de prêt-à-porter espagnole Mango, s’est montré particulièrement ambitieux : d’ici 10 ans il entend rattraper son grand rival Zara. « Zara existe depuis dix ans de plus que nous. Donnez-nous encore dix ans pour combler notre retard. »

Un sérieux retard  

Mais le chemin à parcourir est encore long, car l’enseigne espagnole Mango se situe  loin derrière son illustre compatriote. Alors que Zara réalisait un chiffre d’affaires de 10,5 milliards d’euros en 2012, Mango n’enregistrait que 1,7 milliard d’euros. Néanmoins ses ventes ont progressé de 20%  et le bénéfice a même augmenté de 82% (à 113 millions d’euros), grâce à une gestion rigoureuse des coûts.


Fort de ces belles performances, Enric Casi, patron de l’enseigne, envisage une croissance d’envergure : pour cette année il vise un chiffre d’affaires de 1,98 milliard d’euros (+16%) et d’ici 2017 celui-ci devrait atteindre les 5 milliards d’euros. Les deux mots-clés pour réaliser ce projet ambitieux sont l’expansion et l’élargissement de la collection.


265 millions d’euros destinés à l’expansion

Mango, fondé il y a 30 ans par les frères Isac en Nahman Andic, compte aujourd’hui  2.600 magasins répartis dans 109 pays. Le groupe, qui réalise 84% de son chiffre d’affaires en dehors de l’Espagne, a l’intention d’investir 265 millions d’euros ces prochaines années en vue d’une expansion, à raison de quatre nouveaux magasins par semaine.


Mango se focalisera essentiellement sur l’Europe avec l’ouverture de mégastores. L’enseigne envisage également de s’implanter hors Europe dans quatre nouveaux pays, dont la Mongolie et l’Angola.


Marque parapluie

A l’avenir Mango souhaite également s’adresser à un public plus large en misant sur de nouvelles collections. Outre la collection existante, l’enseigne proposera notamment une ligne pour hommes H.E. Mango, suivie ultérieurement par une collection pour enfants et une gamme d’accessoires sous le label Mango Touch.


Dès cet été Mango lancera sa propre ligne de sous-vêtements et de sport.  Au programme pour l’année prochaine : des collections pour femmes d’âge mûr et pour adolescents.


Ainsi Mango étendra sa gamme jusqu’à devenir une véritable marque parapluie. Un magasin pilote a été aménagé dans son design center El Hangar en Espagne (12.000 m²), où seront développés les nouveaux formats.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top