Le propriétaire n'est plus dans la course pour e5 Mode

Le propriétaire n'est plus dans la course pour e5 Mode
RetailDetail

L’enseigne de prêt-à-porter e5 Mode a reçu cinq offres de candidats au rachat cette semaine. Il n’y a pourtant qu’un seul intéressé pour l'ensemble de la chaîne, et le propriétaire actuel, Frédéric Helderweirt, ne fait plus partie du tableau.

 

Trois candidats sérieux

L’avenir de la chaîne de magasins de vêtements e5 Mode se dessine : cette semaine, les candidats potentiels au rachat ont été invités à se manifester et à faire une offre. Sur neuf intéressés au départ, il ne reste aujourd'hui plus que cinq soumissionnaires. Et sur ces cinq offres, seules trois sont suffisamment élevées pour être prises au sérieux, rapporte De Standaard.


Seul un des candidats souhaiterait reprendre le siège social et la plupart des magasins, les deux autres ne s'intéressant qu'à certains points de vente. L'objectif de ces derniers est très probablement de simplement intégrer les locaux à leur réseau de magasins. Plusieurs chaînes de prêt-à-porter, telles que ZEB et JBC, étaient également intéressées.


Les mandataires judiciaires avaient précédemment indiqué qu'il n'y aurait peut-être pas qu’un seul repreneur, mais plutôt une combinaison de différentes offres. Ils ont également laissé entendre que le personnel de la chaîne belge n’était guère convoité par les soumissionnaires. 

 

Helderweirt pas en mesure de soumettre une offre

Entre-temps, le propriétaire, Frédéric Helderweirt, qui avait repris la chaîne déjà en difficulté en décembre 2019, a décidé de jeter l'éponge. Lors d'un conseil d'entreprise avec les mandataires judiciaires, il a annoncé qu'il ne pouvait pas soumettre d'offre faute de ressources. À l’époque de la reprise, un rapprochement, quoique formellement démenti, aurait été établi avec FNG et l'ex-PDG, Dieter Penninckx. Maintenant que la bulle FNG explose, les perspectives financières de Helderweirt pourraient également être perturbées.


Les candidats ont jusqu'au 13 janvier pour soumettre une offre définitive, tandis que le tribunal de l’entreprise se prononcera fin janvier. D’ici là, la réorganisation judiciaire se poursuivra et e5 Mode continuera à bénéficier de la protection contre ses créanciers.