Le salaire du CEO d’Abercrombie & Fitch chute de 72%

Le salaire du CEO d’Abercrombie & Fitch chute de 72%

Les temps sont durs pour Michael Jeffries, CEO du groupe de mode Abercrombie & Fitch. L’an dernier son salaire a diminué de près de trois quarts par rapport à 2012, suite à la chute vertigineuse du bénéfice de l’enseigne autrefois si branchée.

‘Seulement’ 2,24 millions de dollars

Bien qu’ avec un salaire d’environ 2,24 millions de dollars (environ 1,63 million d’euros) en 2013, Jeffries (69 ans) n’ait pas trop de soucis à se faire, il n’en reste pas moins que son salaire a sérieusement diminué par rapport à 2012, où il avait empoché 5,95 millions d’euros et plus encore par rapport à 2011 où il était question de 35,06 millions d’euros.


Cette chute vertigineuse s’explique par les difficultés que traverse depuis un certain temps déjà le groupe américain, basé dans l’Ohio. Tant Abercrombie & Fitch que sa marque sœur Hollister ne sont plus aussi branchés qu’autrefois et le bénéfice de l’entreprise au cours du précédent exercice (clôturé le 1er février 2014) a chuté de pas moins de 77%.


Jeffries contraint de céder la présidence

Jeffries, aux commandes de A&F depuis 1992 et nommé président quatre ans après, est considéré comme l’architecte de la percée mondiale d’Abercrombie et Hollister. Toutefois ces dernières années il n’a pu faire face à la concurrence notamment de Forever 21 et d’autres acteurs fast-fashion.

 

Pour tenter de renverser la vapeur et calmer l’insatisfaction  de l’actionnaire Engaged Captial LLC, Jeffries s’est vu contraint en début d’année de céder la présidence du conseil d’administration à Arthur Martinez, ancien CEO de la chaîne de grands magasins Sears. Six nouveaux administrateurs indépendants avaient été nommés par la même occasion.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top