Le secteur du luxe se porte bien, selon François-Henri Pinault (PPR)

Le secteur du luxe se porte bien, selon François-Henri Pinault (PPR)

François-Henri Pinault, CEO du groupe de luxe français PPR (entre autres Gucci)  n’entrevoit aucun signe de récession pour les producteurs d’articles de luxe. « Ces dernières semaines les affaires ont été excellentes et nous clôturerons le troisième trimestre avec de très bons chiffres »,  a-t-il déclaré juste avant le défilé de ‘sa’  collection Stella McCartney durant la semaine de la mode à Paris.

« Deux univers différents » en Chine

Ces jours derniers les actions des grands groupes de luxe ont elles aussi subi les conséquences de la situation boursière désastreuse. Les investisseurs s’inquiètent de la stagnation du développement économique en Chine, le marché avec la plus forte croissance pour le segment du luxe. En quatre jours seulement la valeur de l’action-PPR a chuté de 14%.

 

« Il est absurde de penser que le marché du luxe lui aussi sera touché, si le  consommateur moyen dépense moins », affirme le n°1 de PPR, « ce sont deux univers totalement différents ». Le cabinet de conseil McKinsey & Co a calculé que la vente d’articles de luxe en Chine augmentera de 18% annuellement pour atteindre en 2015 le chiffre astronomique de 180 milliards de yuan (21,1 milliards d’euros). Ce dernier semestre la division d’articles de luxe de PPR a déjà augmenté son chiffre d’affaires de 23% et ce grâce à Gucci et Bottega Venata, comme l’a précisé PPR en juillet dernier.


« Cruise Collections » à  vitesse de croisière

Le grand patron de PPR a également annoncé que la vente des « Cruise Collections » - des vêtements et accessoires destinés aux régions plus chaudes durant les mois d’hiver -  avait augmenté d’au moins 10% et qu’il n’y avait pas eu d’annulations.  « Les réactions après les défilés à Milan et ici à Paris sont toutes positives »,  affirme l’homme d’affaires français.

 

Quant à la reprise  de la maison de luxe italienne Brioni Roman SpA, avec laquelle PPR est en pourparlers, le CEO n’a pas voulu en dire davantage. Pinault n’est d’ailleurs pas le seul à avoir jeté son dévolu sur la maison de mode italienne, certains fonds d’investissements privés y voient également un parti intéressant.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top