Les commerçants wallons optimistes pour les soldes

Les commerçants wallons optimistes pour les soldes

Suite à une enquête menée par l’UCM, l’Union des Classes Moyennes, auprès de 150 indépendants, il apparaît que près de la moitié des commerçants interrogés envisagent de vendre autant durant les soldes d’hiver à venir que l’hiver dernier. 37% pense même vendre plus : l’optimisme règne donc dans le commerce de détail wallon.

Augmentation des ventes de 3%

Globalement les commerçants espèrent vendre 3% de plus durant les soldes d’hiver prochaine par rapport aux soldes d’hiver de 2010-2011, qui à leur tour s’étaient clôturées par une hausse de chiffre d’affaires de 1,5 à 2% par rapport à l’année d’avant. Quasi 2 commerçants sur 5 estiment que la crise ne gâchera pas le fête et qu’au contraire le consommateur dépensera plus une fois les soldes lancées le 3 janvier – espoir partagé par le secteur de la mode. Un tiers des commerçants pourtant craignent que les clients hésitent à sortir leur portefeuille.


Cette crainte semble due essentiellement à la quantité d’articles invendus : bien que l’organisation des indépendants wallons ne mentionne pas de chiffres quant aux ventes de ces derniers mois – en Flandre, selon Unizo et le SNI, il était question  d’un automne carrément ‘médiocre’ – pour 42% des boutiques wallonnes interrogées, il reste plus dans les rayons que lors du début des soldes d’hiver l’année dernière. Seuls 18% estiment que leur stock est moins important. Quant à savoir si ce moindre stock est la conséquence de meilleures ventes ou d’une stratégie d’achat  plus prudente, la question reste posée.

Par ailleurs 42% des commerçants envisagent de restreindre les quantités commandées pour la collection d’hiver prochaine. Seul 1 commerçant sur 10 pense commander davantage. L’optimisme pour les soldes ne semble donc pas se prolonger pour le reste de l’année …

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top