Les meilleurs vendeurs d'articles d’occasion interdits sur Vinted

Les meilleurs vendeurs d'articles d’occasion interdits sur Vinted
Photo: Shutterstock

Les vendeurs professionnels d'articles d'occasion sur United Wardrobe ne peuvent pas opérer sur Vinted. C'est un problème pour les petites entreprises, qui perdent leur marché en raison de la fusion entre les deux plateformes.

 

Le rêve tourne au cauchemar

Bonne nouvelle pour la scale-up hollandaise United Wardrobe cette semaine : la place de marché en ligne de vêtements d'occasion est reprise par son concurrent international Vinted. C’est donc un rêve de longue date qui se réalise pour les jeunes entrepreneurs. La plateforme United Wardrobe va disparaitre et les utilisateurs sont invités à transférer leur compte sur Vinted.


Cependant, pour des dizaines de « meilleurs vendeurs » de la plateforme, le rachat tourne au cauchemar. Ces vendeurs, qui comptent des milliers de followers, sont bloqués par Vinted, justement parce ce que ce sont des « professionnels ». Ils tirent un véritable revenu des ventes de seconde main et vendent des centaines d'articles par semaine.

 

Vide juridique

Vinted n’accepte pas les vendeurs commerciaux en raison de difficultés juridiques. « Lorsque les consommateurs vendent aux consommateurs, ils sont exemptés de nombreuses obligations, comme l’indication de la TVA sur leur page produit et le droit de retour. Mais lorsqu'une entreprise vend à un consommateur, ces obligations doivent être remplies », explique Sjuul Berden, co-fondateur de United Wardrobe, au Financieele Dagblad. En d’autres termes : les vendeurs s’engouffrent dans un vide juridique car ils naviguent à la frontière entre la vente aux consommateurs (C2C) et le commerce de détail professionnel.


« Nous n'étions pas si stricts », admet Berden. Mais il existe encore beaucoup d'autres plateformes de seconde main qui ne sont pas aussi strictes, comme The Next ClosetDepop et The RealReal. Pour eux, les vendeurs qui vendent beaucoup et font preuve de professionnalisme sont intéressants. Sur la plateforme de luxe The Next Closet, 5 à 10% des vendeurs sont des professionnels. Depuis l'annonce du rachat, la plateforme a également reçu un nombre record de nouvelles demandes.


Vinted dit rechercher une solution et, selon Berden, envisage de faire une exception pour les utilisateurs en question, mais cela pourrait ouvrir la porte à davantage d’utilisateurs professionnels. Une fois de plus, le secteur de l'occasion flirte avec la frontière du C2C. Il n'y a pas que sur les plateformes en ligne que l'on trouve de plus en plus de vendeurs professionnels et semi-professionnels, mais aussi sur Instagram , où des nouveaux entrepreneurs du secteur de l’occasion semblent chaque semaine tenter leur chance.