Les ouvertures dominicales à Anvers pas encore rentables

Les ouvertures dominicales à Anvers pas encore rentables

Pour près de la moitié des retailers de mode qui participent aux ouvertures dominicales à Anvers, ces journées ne sont pas encore rentables pour l’instant. Plus d’un quart des commerçants parlent carrément d’un échec.

Davantage de promotion

C’est ce qui ressort d’une enquête du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) menée auprès des commerces de mode à Anvers. Sept retailers de mode sur dix disent avoir déjà participé à au moins une ouverture dominicale. 36% d’entre eux estiment que cette initiative est un succès, alors que 27% considèrent que c’est un échec.


Pour 45% d’entre eux les dimanches ne sont pas rentables, étant donné que les coûts liés aux ouvertures dominicales pèsent plus lourd que les revenus supplémentaires. C’est pourquoi le SNI demande à la ville d’Anvers de promouvoir davantage les ouvertures dominicales, qui ont lieu chaque premier dimanche du mois.


« Cette situation doit changer rapidement, sans quoi bon nombre de commerces finiront par décrocher, ce qui est logique, car un propriétaire de magasin n’est pas ouvert le dimanche juste pour le plaisir. Il faut que cela rapporte », explique Christine Mattheeuws, présidente du SNI. Elle souhaite également que les rues transversales du Meir et d’autres rues commerçantes soient impliquées dans ces ouvertures dominicales.


Quant à la fréquence des dimanches d’ouverture, 55% des commerçants de mode se disent satisfaits du nombre actuel, 11% en souhaiteraient davantage, 18% préféreraient qu’il n’y en ait qu’un seul par trimestre, alors que 16% souhaitent leur suppression totale.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top