Les ouvriers du textile au Cambodge et à Haïti exigent des salaires plus élevés

Les ouvriers du textile au Cambodge et à Haïti exigent des salaires plus élevés

Non seulement au  Bangladesh, mais également au Cambodge et à Haïti les ouvriers du secteur textile protestent pour obtenir des salaires plus élevés. Les gouvernements des deux pays ont déjà augmenté légèrement les salaires minimum, mais les syndicats exigent davantage.

Cambodge : « Nos membres exigent 160 dollars »

Les deux pays connaissent depuis un certain temps déjà une vague de protestations : aux mois de mai et de novembre  de violentes manifestations ont eu lieu au Cambodge, au cours desquelles une femme a trouvé la mort et une  dizaine d’autres personnes ont été blessées suite à l’intervention violente  de la police. Récemment quelque 300.000 ouvriers du textile ont cessé le travail au Cambodge.


Lors de la grève plusieurs usines ont été fermées par crainte de destructions. Ceci aurait entraîné des pertes de  7 à 11 millions d’euros par jour pour l’industrie textile du pays. Pour éviter des pertes plus importantes encore, les salaires minimum avaient alors été augmentés de 95 dollars (69 euros) à 100 dollars (73 euros) par mois, à partir du mois de février.


Une concession du gouvernement qui est loin de satisfaire les ouvriers cambodgiens qui exigent 160 dollars (117 euros) par mois. « Tant que nous n’aurons pas obtenu cela, nous continuerons à protester », a déclaré le président du syndicat WWD. Selon l’organisation de défense des droits des travailleurs Solidarity Center, cette hausse accordée est une première étape dans le bon sens, car cela prouve que le gouvernement es prêt à négocier.


Haïti : une première hausse risible

Récemment les salaires minimum des ouvriers haïtiens ont également fait l’objet d’une hausse, après des manifestations dans la capitale Port-au-Prince : le salaire minimum y est passé de 200 gourdes haïtiennes (3,65 euros) à 225 gourdes (3,73 euros). Haïti 17, le syndicat du secteur textile, qualifie l’augmentation de risible et exige un salaire minimum de 500 gourdes (8,29 euros) par jour, le montant nécessaire pour les ouvriers afin de subvenir à leurs besoins base.


90% de l’exportation de Haïti provient de l’industrie textile, qui représente un revenu annuel de 440 millions d’euros. Les secteur emploie 31.000 personnes au total. Les fabricants craignent de ne plus être concurrentiels par rapport à d’autres pays, si les salaires – déjà quatre fois plus élevés qu’au Bangladesh – devaient encore augmenter.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top