Les propriétaires de C&A envisagent la vente de l’entreprise à des investisseurs chinois

Les propriétaires de C&A envisagent la vente de l’entreprise à des investisseurs chinois

Selon l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, la famille néerlandaise Brenninkmeijer étudie la possibilité de se défaire de la chaîne de magasins de vêtements C&A.  Ce faisant, l’entreprise pourrait tomber aux mains d’investisseurs chinois.

Restructuration

Pour l’instant, C&A ne souhaite pas confirmer l’information, mais selon Der Spiegel, l’accord est presque finalisé.  Cofra Holding, la maison mère de la chaîne qui a son siège social en Suisse, voit les choses comme suit : « La restructuration en cours chez C&A comprend également l’exploration de nouveaux moyens pour pénétrer les marchés en croissance tels que la Chine et le marché numérique.  Et peut également inclure d’éventuels partenariats et d’autres types de participations externes supplémentaires. »


Fondée en 1841 par les frères Clemens et August Brenninkmeijer, C&A compte actuellement plus de 1.500 magasins dans dix-huit pays.  Jusqu’à ce jour, la famille Brenninkmeijer, qui est une des familles les plus riches des Pays-Bas avec une valeur estimée à vingt milliards d’euros, détient encore toujours fermement les rennes de l’entreprise.


Au total, plus de 35 000 personnes travaillent pour la chaîne.  La restructuration est actuellement en cours, de nombreux magasins étant en cours de rénovation ou de fermeture.  Ce plan de transformation sera mis en œuvre parce que C&A fait face à une concurrence croissante de chaînes telles que H&M et Primark.
 

Tags: