Les résultats du fabricant de lingerie Van de Velde dépassent les attentes

Les résultats du fabricant de lingerie Van de Velde dépassent les attentes

Le fabricant de lingerie Van de Velde, connu pour ses marques Marie-Jo et PrimaDonna notamment, a clôturé l’année 2012 mieux que prévu : l’année dernière le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 181,4 millions d’euros et progresse ainsi de près de 1%, contre toute attente. C’est ce qu’indique le groupe de Schellebelle  dans un communiqué provisoire. Les résultats annuels complets seront annoncés le 25 février.

Les activités wholesale en recul

Durant l’été 2012, après un premier semestre décevant, Van de Velde s’attendait à une baisse du chiffre d’affaires, et ce pour la première fois depuis son introduction en bourse il y a 15 ans. Toutefois en novembre dernier le groupe de lingerie annonçait un statu quo.


Mais là encore ces prévisions étaient trop pessimistes, comme il s’avère aujourd’hui : le chiffre d’affaires consolidé a augmenté de 179,8 millions d’euros en 2011 à 181,4 millions d’euros en 2012. Malgré une progression de +0,7% durant le deuxième semestre, les activités wholesale terminent l’année dans le rouge (-1,2%).


D’autre part les activités retail du groupe présentent un tableau mitigé : ainsi Intimacy a vu ses ventes baisser d’environ 12% en devise locale et de 5% en euro. Rigby & Peller, l’ancien Oreia, affiche une hausse de son chiffre d’affaires de 7% en Europe continentale, grâce à l’ouverture de nouveaux magasins en Allemagne et en Espagne. En Angleterre le chiffre d’affaires de Rigby & Peller contribue pour 9,2 millions de livres sterling  (l’équivalent de 11,3 millions d’euros) contre 4,4 millions d’euros en 2011 (pour cinq mois).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: