Les soldes débutent sous de mauvais augures

Les soldes débutent sous de mauvais augures

Plus de la moitié des commerçants du secteur de la mode s’attend à de maigres soldes d’hiver.  A cause d’un début d’hiver trop chaud, l’offre dans les rayons est encore très importante.  De plus, on a vu fleurir la vente couplée ces dernières semaines.

 

Le stock de départ est important

Le Syndicat Neutre des Indépendants (NSI) a mené une enquête auprès de 441 retailers à propos de leurs attentes quant à la période de soldes qui débute le 2 janvier.  Plus de moitié (54%) s’attend à des soldes décevantes.

 

Notamment parce que l’offre de départ est très importante.  A cause des températures élevées de cette fin d’année, le chiffre d’affaires des magasins de vêtements chute de 7% par rapport à la même période l’année dernière.  Les magasins de chaussures enregistrent une baisse des ventes de 4%.  La menace terroriste a également suscité un abandon du public durant un moment.  De plus, l’hiver 2014 n’a pas non plus battu tous les records.  Seule la crise économique de 2009 avait engendré des résultats aussi mauvais.

 

Mode Unie était déjà arrivé à la même conclusion.  Suite à une enquête menée par l’organisation Unizo, plus de la moitié des magasins de mode (57%) ont déclaré avoir moins vendu durant cette période d’hiver que l’année dernière.  Un quart déclare enregistrer les mêmes résultats, seuls 18% ont vu leurs ventes augmenter.

 
Périodes de soldes mitigées

En plus du stock de départ élevé, les commerçants soulignent les périodes de soldes mitigées des années précédentes.  Le succès se creuse de plus en plus à cause des ventes couplées durant les semaines qui précèdent les soldes, une période durant laquelle toutes les ristournes sont allouées aux consommateurs qui achètent plus qu’une pièce.

 

Pour terminer, le changement climatique se ferait également ressentir.  A cause de l’érosion des saisons, les collections semblent se déplacer vers la mi-saison et varier davantage de style que de fonctionnalité.

Tags: