Les soldes souffrent d’un hiver trop doux

Les soldes souffrent d’un hiver trop doux

D’ici deux jours les soldes d’hiver se termineront officiellement. Les organisations sectorielles Comeos et Unizo ont d’ores et déjà dressé un bilan, mais leurs estimations sont très divergentes.

Comeos : ventes en hausse de 5%

La fédération du commerce Comeos se dit satisfaite des soldes d’hiver : les membres de Comeos ont enregistré une hausse de leur chiffre d’affaires d’en moyenne 5% par rapport à l’an dernier. Toutefois en raison des températures trop douces les vêtements typiquement d’hiver sont restés dans les rayons.


Les consommateurs semblent avoir particulièrement apprécié l’arrivage de nouveaux vêtements d’hiver durant cette période et se sont laissés tenter par la nouvelle collection d’été, qui dans bon nombre de magasins est déjà disponible dès le mois de décembre. Les commerçants espèrent à présent une chute des températures pour écouler leur collection d’hiver.


Unizo : ventes en baisse de 4%

L’Unizo et son département mode Mode Unie, axés essentiellement sur la  région flamande,  ont un point de vue bien différent : selon l’union des entrepreneurs indépendants un nombre record de quatre commerçants sur dix ont vendu moins que durant les soldes d’hiver de l’an dernier. Un peu plus d’un commerçant sur quatre affiche un statu quo et autant de commerçants ont vendu mieux qu’en 2012. Dans l’ensemble cela représente une baisse du chiffre d’affaires de 3,9%.


L’Unizo estime que d’emblée les soldes ont pris un mauvais départ en raison des températures trop douces. Rien d’étonnant à ce que le secteur de la lingerie ait enregistré les meilleurs résultats : quatre magasins sur dix ont mieux vendu que l’an dernier. Mais la crise elle aussi continue à jouer les trouble-fête. Résultat : environ 23% de la collection d’hiver reste invendue.


Mode Unie pour sa part craint que la crise et les températures trop élevées ne soient pas les seules responsables de ces résultats décevants. L’organisation évoque d’autres facteurs préoccupants : les multiples réductions dont bénéficient les consommateurs tout au long de l’année, même en dehors des soldes, sont également à l’origine des problèmes que connaît le secteur. Par ailleurs le commerce en ligne affecte les ventes des petits commerçants en particulier. Aussi Mode Unie appelle les autorités à contrôler plus sévèrement les réductions, pour que les petits indépendants aient eux aussi leur chance.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Benetton retourne à ses racines

30/11/2017

Luciano Benetton, fondateur de l’entreprise italienne éponyme, reprend les rênes à l’âge de 82 ans pour permettre à la compagnie de retrouver sa gloire d’antan. « Le déclin est une douleur intolérable », a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

Back to top