Les syndicats prévoient une action après l'ouverture du nouveau magasin Pimkie

Shutterstock.com

Les syndicats et les anciens employés vont engager une action contre la chaîne de mode Pimkie vendredi. Quelques mois à peine après la déclaration de faillite de Pimkie Belgium, le détaillant a ouvert un nouveau magasin à La Panne. Les employés licenciés ont dû faire appel au fonds de fermeture des entreprises.

 

Action symbolique

Travailleurs et syndicats se rendront vendredi au siège de Pimk (le nouvel exploitant) pour « dénoncer un montage scandaleux qui a laissé sur le carreau 136 travailleurs », ont annoncé lundi la CNE et la CGSLB, en référence à la faillite de la chaîne de prêt-à-porter, prononcée en mars.

 

Suite à la déclaration de faillite de sa filiale belge, la société Belsay (qui exploitait les magasins Pimkie en Belgique) n'a pas payé le dernier salaire mensuel ni les indemnités de rupture. Pourtant, quelques mois plus tard, Pimkie a ouvert un nouveau magasin à De Panne. « Cette faillite frauduleuse est inadmissible ; nous agissons pour que les victimes soient dédommagées », ont déclaré les syndicats dans Le Soir.

 

L'entreprise belge à l'origine de la réouverture à La Panne, Pimk, est dirigée par Frédéric Mulliez. En plus de Pimkie, la famille Mulliez possède également AuchanDecathlon et Kiabi en France. Les deux syndicats mèneront donc une action symbolique au siège de Pimk le 15 octobre à partir de 13h00.