Les ventes d’Urban Outfitters chutent de plus de 30 %

Les ventes d’Urban Outfitters chutent de plus de 30 %
Foto: hanohiki / Shutterstock.com

Urban Outfitters a vu ses ventes baisser de 32 % au premier trimestre, principalement en raison de l’assèchement des ventes en gros. Les résultats se sont effondrés et sont même passés en territoire négatif.

 

Chute de trois quarts des ventes de gros

Urban Outfitters, la société mère d’Anthropology et de Free People entre autres, a enregistré un chiffre d’affaires de 588 millions de dollars (environ 530 millions d’euros) au cours des trois premiers mois de cette année. Il y a un an, il atteignait encore 864 millions de dollars, soit près de 32 % de plus. La marque Urban Outfitters a vu son chiffre d’affaires reculer de 24 % alors que les ventes d’Anthropologie ont reculé de 33 %.

 

Si le chiffre d’affaires des magasins s’est contracté de quelque 28 % en raison des fermetures imposées pendant la crise du coronavirus, les ventes en gros ont chuté encore plus lourdement : ce segment a enregistré une baisse de 74 % pendant le trimestre du coronavirus. 

 

Dans le rouge

En conséquence, les bénéfices se sont également effondrés : la société a essuyé une perte nette de 138 millions de dollars (125 millions d’euros), alors qu’elle avait enregistré un bénéfice de 33 millions de dollars sur la même période, l’année dernière. Pour surmonter la crise, Urban Outfitters a emprunté 220 millions de dollars supplémentaires, réduit ses dépenses de plus de 100 millions de dollars et suspendu temporairement le paiement des loyers.

 

Le groupe a également réduit les salaires de la direction et aucun bonus n’a été versé depuis l’apparition du Covid-19. « Les mesures que nous avons prises au cours du trimestre pour renforcer notre bilan et préserver nos liquidités nous procurent une flexibilité financière indispensable en cette période difficile », a déclaré le CEA Richard A. Hayne à Fashion Network.