Luc.Duchene met la clé sous le paillasson | RetailDetail

Luc.Duchene met la clé sous le paillasson

Luc.Duchene met la clé sous le paillasson

Le créateur de mode Luc Duchêne a décidé d’abandonner  sa marque éponyme de vêtements de luxe. Il estime que les perspectives du marché sont insuffisantes pour assurer la pérennité du label et veut à présent se consacrer entièrement à son autre marque, Mer du Nord.

Un marché belge trop restreint

Luc Duchêne est un vétéran dans le monde de la mode. Après avoir acquis une certaine expérience en tant qu’importateur de marques à succès telles que Chevignon, Chipie, Moncler et Mulberry, il lance en 1988 le label Mer du Nord. En 1992 il crée la griffe  Chine, rebaptisée Luc.Duchene en 2010.


Malgré l’attention médiatique, la marque n’a pu véritablement percer et les perspectives s’avéraient peu encourageantes. Il est effectivement très difficile de commercialiser des vêtements haut de gamme, fabriqués en Europe. Le marché belge est trop restreint dans ce segment et bien souvent les designers sont contraints d’exporter leurs collections. En temps de crise les distributeurs prennent moins de risques et préfèrent miser sur une valeur sûre, plutôt qu’un nom relativement nouveau.


Mise en liquidation

D’autre part Duchêne évoque également le changement du comportement d’achat pour justifier l’arrêt de son label. L’essor du e-commerce et des outlet-centers entraînent une métamorphose profonde dans l’industrie de la mode. C’est pourquoi le créateur a décidé de fermer boutique. Il ne s’agit pas d’une faillite, « mais d'une mise en liquidation d'une des branches d'activité du groupe. Cela signifie que nous ferons face à toutes nos obligations légales. D’abord et avant tout vis-à-vis du personnel concerné, mais aussi vis-à-vis de tous nos partenaires et fournisseurs », explique Duchêne dans un communiqué.


Récemment d’autres grands noms de la mode belge ont connu le même sort : Walter Van Beirendonck, Olivier Strelli ou encore le modiste Christophe Coppens.


Les collections de Duchêne seront donc mises en liquidation totale dans les boutiques à Anvers, Knokke, Bruxelles et Paris dans le courant du mois d’octobre.  Désormais Duchêne concentrera toute son énergie dans son autre label, Mer du Nord, solidement ancré dans la mode belge.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Zara ouvre un nouveau flagshipstore munis d’hologrammes et de robots

18/05/2018

Dans le nouveau flagshipstore Zara à Stratford, dans l’est de Londres, les clients sont accueillis par des hologrammes, des bras robotisés et des vendeurs armés d’iPads.  Le magasin souhaite associer le meilleur du shopping online et offline.

Hema écope d’une amende de plusieurs millions suite à un conflit avec Levi’s

17/05/2018

Le tribunal de Bruxelles a infligé une amende de 4,4 millions d’euros à Hema, suite à un conflit avec la marque de jeans Levi’s, qui reprochait à l’enseigne néerlandaise d’avoir reproduit les coutures en V de Levi’s sur ses propres collections.

L’expansion plonge Suitsupply dans le rouge

15/05/2018

Suite aux gros investissements consacrés à son expansion en 2017, Suitsupply a vu grimper non seulement son CA, mais également sa perte. Pourtant c’est la seule façon d’avancer, estime la chaîne néerlandaise, qui garde les yeux rivés sur les USA.

Belgian Friday, le nouveau weekend promotionnel en ligne belge

15/05/2018

Après le Black Friday voici maintenant la première édition du Belgian Friday : ce vendredi 18 mai les chaînes Kiabi, La Redoute, Sarenza, Veritas, Jack & Jones et Tape à l'oeil lancent un nouvel événement shopping, avec des réductions et des actions pour les e-acheteurs.

.NU : un concept de luxe destiné aux hommes

15/05/2018

Alors que les grandes chaînes du retail se battent pour leur survie, de petites boutiques innovantes fleurissent dans les rues commerçantes. .NU, à Gand, fait partie de ces concepts qui souhaitent remédier au manque de boutiques de luxe pour hommes.

Le bénéfice de Zalando complètement anéanti

08/05/2018

Au 1er trimestre de 2018  Zalando a vu fondre son bénéfice: le bénéfice net de 5,1 millions d’euros s’est transformé en une perte de 15 millions d’euros. Par contre le CA a bondi de 22%. Les deux résultats s’expliquent par les gros investissements.