LVMH condamné à 8 millions d’euros d’amende dans l’affaire Hermès

LVMH condamné à 8 millions d’euros d’amende dans l’affaire Hermès

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a infligé une amende de 8 millions d’euros à LVMH pour être monté « subrepticement »  au capital de son concurrent Hermès. Le géant français du luxe a d’ores et déjà annoncé qu’il irait en appel contre cette décision.

L’amende la plus élevée jamais infligée

Le gendarme de la Bourse reproche à LVMH la manière dont le groupe est monté au capital d’Hermès. Initialement l’AMF avait exigé une amende de 10 millions d’euros. Même si celle-ci a été réduite à 8 millions d’euros, il s’agit de l’amende l’a plus élevée jamais infligée par les autorités boursières françaises.


La commission des sanctions de l'AMF réprouve principalement « le contournement de l'ensemble des règles destinées à garantir la transparence indispensable au bon fonctionnement du marché », ainsi que « la gravité de manquements successifs à l'obligation d'information du public ayant consisté à masquer toutes les étapes de la prise de participation de LVMH dans le capital d’Hermès. »


Via un système complexe ‘d’equity swaps’, LVMH avait acquis 17% du capital d’Hermès à l’automne 2010 sans en informer les autorités boursières. Une fois la manœuvre découverte, LVMH était déjà propriétaire d’Hermès à 22,6%.


LVMH en appel

Dès l’annonce de la décision de la commission des sanctions de l’AMF, LVMH a annoncé qu’il irait en appel contre cette sanction. « Le principe même de la sanction et, plus encore, le montant de celle-ci sont totalement injustifiés », estime LVMH.


Le groupe de luxe conteste « avec force » tout manquement d'information au marché et a la ferme intention d’expliquer « la réalité des faits » devant la cour d'appel de Paris.


Jusqu’à nouvel ordre LVMH reste propriétaire des actions Hermès. Toutefois Hermès l’année dernière a porté plainte contre LVMH en vue d’obtenir l’annulation des transactions. Pour l’instant le dossier est aux mains du tribunal de commerce. Affaire à suivre donc …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top