Mango ouvre son webshop à des marques complémentaires

Mango ouvre son webshop à des marques complémentaires
Shutterstock.com

L’entreprise de mode espagnole Mango va vendre des articles d’autres marques sur sa propre boutique en ligne. Le premier partenaire annoncé est la marque de lingerie Intimissimi, qui appartient au groupe Calzedonia.

 

« Pas une plate-forme multimarque »

Intimissimi proposera une large sélection de sa gamme sur la plate-forme Mango. En attirant des marques complémentaires, les Espagnols espèrent surtout renforcer leur propre assortiment. Mais Mango n’a pas pour autant l’ambition de devenir une grande plate-forme multimarque, a expliqué Elena Carasso, responsable de l’e-commerce et de l’expérience client. « Nous voulons élargir notre assortiment à des marques qui correspondent à notre positionnement », explique-t-elle dans un communiqué de presse.

 

Le contrat conclu avec la marque de lingerie italienne a une durée initiale de trois ans et s’appliquera à six pays : l’Espagne, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, le Portugal et la France. D’autres marchés pourraient s’y ajouter.

 

Mango a lancé sa première boutique en ligne en 2000, rappelle Internet Retailing. En 2019, ses activités en ligne ont généré un chiffre d’affaires de 564 millions d’euros, soit près d’un quart du total. Le détaillant veut franchir la barre du milliard d’euros cette année.