Mode Unie : « Attentes modérées pour les soldes d’été »

Mode Unie : « Attentes modérées pour les soldes d’été »
Shutterstock.com

Il ressort d'une enquête de Mode Unie que les détaillants de mode ont des attentes modérées pour le début des soldes d’été. Pour la collection d'hiver, ils sont plus optimistes.

 

Reprise lente

Plus de la moitié des commerçants interrogés (56,6 %) prévoient un niveau de ventes inférieur à celui des soldes d’été 2019, dernière année « normale ». Un tiers d'entre eux pensent que les ventes seront à peu près au même niveau. Le rabais moyen à l'ouverture de la saison des soldes devrait avoisiner 33 %.

 

Selon Isolde Delanghe, directrice de Mode Unie, les retombées de la crise du coronavirus pèsent encore sur le secteur. « Les prévisions modérées s’expliquent par l’attitude encore hésitante des consommateurs lorsqu'il s'agit d'acheter des articles de mode. » Néanmoins, les ventes semblent reprendre lentement, surtout depuis la réouverture des terrasses le 8 mai. « Il apparait clairement que les consommateurs retrouvent progressivement l’envie de renouveler leur garde-robe, une tendance qui ne peut que s'accentuer. »

 

Optimisme

La plupart des détaillants de mode se disent optimistes pour le reste de l'année, en particulier pour la collection d'hiver. « La campagne de vaccination avance bien, beaucoup de mesures sont assouplies, les fêtes sont à nouveau autorisées et nous pouvons progressivement revenir travailler au bureau. Autant de facteurs qui encourageront les consommateurs à faire les soldes et à acheter les nouvelles collections », déclare Delanghe.

 

Durant cette enquête, Mode Unie s’est également intéressé aux résultats du printemps 2021. Huit détaillants sur dix ont vendu moins que sur la même période il y a deux ans, tandis que seuls 8,3 % des détaillants de mode ont déclaré avoir vendu plus. En moyenne, le chiffre d’affaire a été 23 % inférieur à celui du printemps 2019.