Mode Unie demande des contrôles plus sévères sur les fausses réductions | RetailDetail

Mode Unie demande des contrôles plus sévères sur les fausses réductions

Mode Unie demande des contrôles plus sévères sur les fausses réductions

Pour les magasins de mode indépendants les ventes de la saison d’ hiver ont été pour le moins décevantes. Aussi les commerçants demandent au SPF Contrôle et Médiation de contrôler plus sévèrement les pratiques de fausses soldes, qui induisent le client en erreur.

Des ventes en baisse pour la moitié des commerçants

Cette année les ventes d’hiver des commerces de mode indépendants ont été des plus médiocres : seuls 2008 et 2011 étaient pires encore, affirment les membres de l’organisation patronale Mode Unie. Pour 48% des commerçants les ventes ont été inférieures par rapport à 2012, 29% affichent un statu quo et 23% ont vendu davantage que l’an dernier. En moyenne le chiffre d’affaires a régressé de 3,6% par rapport à la saison d’hiver précédente.


Selon les commerçants différents facteurs expliquent cette baisse des ventes : la moitié d’entre eux évoquent la conjoncture économique . Un sixième des commerçants considèrent la météo comme principal trouble-fête : des températures trop élevées pour écouler la collection d’hiver. 15% estiment que la période d’attente avant les soldes est responsable et surtout les commerçants qui tentent de contourner la règlementation par des ventes couplées. Pourtant 70% des commerces de mode se disent favorables à cette période d’attente.


Les attentes pour les soldes à venir sont modestes :  60% des commerçants prévoient un chiffre d’affaires similaire à l’an dernier. La plupart d’entre eux débuteront les soldes avec des réductions allant jusqu’à 30%.


Contrôles plus stricts sur les fausses réductions

Par ailleurs trois quarts des commerçants demandent des contrôles plus sévères concernant les fausses réductions, qui induisent les clients en erreur. Ainsi certaines réductions sont calculées sur base d’un ancien prix fictif (plus élevé), donnant au client l’impression de faire une bonne affaire alors qu’il n’en est rien. Une autre tactique consiste à afficher de fortes réductions, qui en fait ne s’appliquent qu’à une toute petite partie de l’offre.


Mode Unie demande donc au SPF Contrôle et Médiation d’intervenir plus sévèrement contre de telles pratiques dans l’intérêt des clients et des commerçants qui eux respectent la règlementation.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


H&M lance son propre service de réparation en magasin

21/06/2018

H&M introduit un nouveau concept : Take Care, un espace au sein du magasin où les clients peuvent faire réparer ou personnaliser leurs vêtements. Tant le nouveau magasin de Paris que le flagship store de Hambourg disposent déjà de ce service.

La nouvelle génération aux commandes de la chaîne de magasins de chaussures Maniet

18/06/2018

Allison Vanderplancke, âgée de 28 ans, succède à son père en tant que PDG de la chaîne de magasins de chaussures Maniet. Il s’agit déjà de la cinquième génération à la tête de l’entreprise familiale wallonne.

Afound, la première plate-forme de H&M, a été lancée en Suède

15/06/2018

Afound, la nouvelle formule multimarques du groupe H&M, a été lancée en Suède cette semaine. Avec la plate-forme web, les 2 premiers magasins qui ont ouvert leurs portes à Stockholm et à Malmö constituent un marché d’écoulement de vêtements soldés.

Le premier magasin Kiabi en Flandre s’installe à Bruges

14/06/2018

A peine deux ans après l’arrivée de Kiabi en Belgique, la marque française de prêt-à-porter ouvre son sixième magasin belge cet automne. Il sera situé à Bruges et sera le tout premier magasin en Flandre.

La maison-mère de Brantano bientôt cotée à la bourse de Bruxelles

13/06/2018

D’ici mi-juillet FNG Group espère être coté à la bourse de Bruxelles. Cette opération devrait permettre au groupe de mode de lever du capital frais afin de financer la transformation et l’expansion de l’enseigne Brantano.

JBC gagne du temps à la caisse grâce à la technologie RFID

07/06/2018

Grâce à la radio-identification (RFID), l’enseigne de mode JBC gagne une dizaine de secondes à la caisse par vêtement vendu. Les employés n’ont plus besoin de scanner les étiquettes de prix individuellement.