Mode Unie soutient le projet de loi visant à prolonger les soldes d'hiver

Shutterstock.com

Mode Unie soutient le projet de loi récemment déposé, demandant la prolongation exceptionnelle de la période des soldes jusqu'au 15 février. Parallèlement, l'organisation demande des mesures de soutien supplémentaires pour le secteur de la mode.

 

Trésorerie

Hier, Denis Ducarme, Florence Reuter et Marie-Christine Marghem ont déposé un projet de loi visant à prolonger de deux semaines les soldes d’hiver de cette année. Ils veulent ainsi soutenir les commerçants qui ont été contraints de fermer leur magasin en novembre, pour la deuxième fois en 2020. Les porteurs du projet espèrent qu'une extension permettra aux commerçants de renflouer leur trésorerie. 

 

Mode Unie, la fédération des entrepreneurs indépendants du secteur de la mode, se dit satisfaite de la proposition. « L’extension de la période des soldes donnerait aux détaillants du secteur de la mode la possibilité de vendre leur stock d'hiver ‘en solde’ pendant deux semaines supplémentaires, ce qui les aidera indéniablement à écouler leurs articles d'hiver restants », explique la directrice, Isolde Delanghe.

 

Beaucoup de stocks

Selon Delanghe, bon nombre de commerçants ont encore un stock saisonnier considérable. En raison de l'évolution des tendances, ces articles ont d’ailleurs une durée de vie limitée : beaucoup seront difficiles à vendre à la saison prochaine. Mode Unie exhorte donc le gouvernement à prendre des mesures supplémentaires pour soutenir les détaillants du secteur. « Les détaillants de prêt-à-porter ont prouvé que le shopping peut être sans danger. Autoriser les achats avec sa bulle de contact serait un premier pas dans la bonne direction pour soutenir au mieux les ventes », déclare Delanghe. En outre, la fédération demande d’envisager une compensation pour les stocks excédentaires.