New Look cherche à céder sa filiale française déficitaire Mim

New Look cherche à céder sa filiale française déficitaire Mim

Le groupe de mode britannique New Look a clôturé son exercice 2013-2014 avec une perte avant impôt de 67,8 millions d’euros. Une énorme perte qui s’explique par la dépréciation de sa filiale française déficitaire Mim.

L’enseigne Mim à vendre

Lors de la présentation de ses résultats annuels le groupe britannique de prêt-à-porter New Look a annoncé vouloir se séparer de sa filiale française déficitaire Mim. Après avoir pris une participation dans l’enseigne française en 2000, le groupe britannique a finalement acquis l’entièreté de la marque en 2003.


Ces derniers temps le management de Mim avait subi plusieurs changements : fin janvier le PDG, Xavier Wilmes démissionnait et fut remplacé par Xavier Dura à la mi-avril. Quelques mois auparavant l’entreprise désignait de nouveaux responsables chargés de l’offre et du style. Leur mission : repositionner la marque afin d’attirer une clientèle de 18 à 25 ans, soucieuse des prix, face à la concurrence des enseignes telles que Primark, H&M et Zara.


Mim dit faire partie du top-10 de la mode féminine en France et dispose d’un réseau de près de 360 boutiques en France et en Belgique. Le CEO de New Look Anders Kristiansen indique que « des candidats externes seraient intéressés par la reprise l’enseigne, mais il y aurait également d’autres possibilité », sans donner de plus amples détails.


New Look en pleine croissance

Hormis Mim, New Look se porte bien :  la marque britannique, disponible dans plus de 1.100 magasins dans 24 pays, a vu son chiffre d’affaires augmenter de 3% à 1,53 milliard de livres (environ 1,88 milliard d’euros) et de 2,2% sur base comparable « malgré la volatilité du marché. » Le bénéfice opérationnel sous-jacent a progressé de 11,3% à 128,5 millions de livres (plus de 158 millions d’euros).


Les ventes internet surtout ont fait un énorme bond en avant : +63,9%, alors qu’une progression de +46% avait déjà été enregistrée l’an dernier. Une croissance que la chaîne doit à son site web renouvelé (qui actuellement compte 2,7 millions de visiteurs par semaine), au développement d’applications pour smartphones et tablettes, ainsi qu’aux accords conclus avec ASOS, Zalando, Zalora et quelques autres e-commerçants. Aujourd’hui New Look est présent en ligne dans 195 pays.


Selon Anders Kristiansen, New Look détient une part de marché de 6% sur son marché domestique et peut faire mieux encore en ouvrant de nouveaux points de vente et en remplaçant les boutiques existantes pour de nouveaux magasins. Dans cette optique le CEO vise également les villes plus petites, « car celles-ci stimulent les ventes internet. »


Sur le plan international Kristiansen a également annoncé l’ouverture de 10 boutiques en Chine. Par ailleurs le CEO a de grandes ambitions pour la Pologne, où New Look a racheté les 10 boutiques de son franchisé local.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: