Nike dépasse toutes les attentes

Durant le trimestre écoulé Nike a dépassé toutes les attentes : l’équipementier sportif américain a réalisé d’excellentes performances, en particulier en Chine. Du coup l’action a atteint un niveau record à la bourse.


Nike surprend les analystes

Durant le trimestre écoulé – qui correspond au premier trimestre de son exercice décalé 2020 – Nike a généré un bénéfice de 0,86 dollar par action (près de 0,80 euro par action), alors que les analystes tablaient sur 0,70 dollar. L’année auparavant le bénéfice net s’élevait à 0,67 dollar par action, soit 1,09 milliard de dollars (un milliard d’euros) au total. Le bénéfice net a donc progressé de 25%.


Le chiffre d’affaires s’est établi à 10,66 milliards de dollars (9,7 milliards d’euros), en hausse de 7,2% par rapport à l’année précédente et supérieur au chiffre d’affaires attendu de 10,44 milliards de dollars (9,5 milliards d’euros). Cette belle croissance s’explique par l’augmentation des ventes de chaussures (+11%), d’équipements sportifs (+11%) et de vêtements (+9%). La marque de sneakers Converse a vu ses ventes progresser de 8%.


La Chine et les femmes

En Amérique du Nord le chiffre d’affaires a augmenté de 4%, mais la plus forte croissance est attribuable à la Chine, où le chiffre d’affaires de Nike a fait un bond en avant de 27%. Malgré la guerre commerciale sino-américaine l’équipementier sportif est parvenu à y doubler sa présence durant l’année écoulée.


Belles performances également de la division e-commerce :  les ventes en ligne ont grimpé de pas moins de 42%, se félicite le CEO Mark Parker dans entretien avec la chaîne CNBC. En outre le segment féminin, auquel Nike souhaite accorder davantage d’attention, a connu une croissance à deux chiffres. La marque a également su tirer profit de la rentrée scolaire avec des ventes records de chaussures pour enfants.


Meilleur contrôle sur les prix

Selon Parker, la croissance du bénéfice provient avant tout de la hausse du chiffre d’affaires combinée à l’amélioration de la marge brute. Celle-ci a augmenté de 150 points de base à 45,7%, étant donné que Nike a vendu davantage de produits au prix plein. Plutôt que de passer via des grossistes ou outlets, la marque opte de plus en plus pour la vente directe, qui lui permet de mieux contrôler les prix.


Les investisseurs ont accueilli les chiffres de Nike avec enthousiasme : d’emblée l’action a grimpé de 5,5%, ce qui a résulté en une cotation record après bourse. Pour l’exercice en cours les analystes tablent sur un chiffre d’affaires de 42,09 milliards de dollars (38,2 milliards d’euros) et un bénéfice net situé entre 2,73 et 3 dollars (2,5 à 2,7 euros) par action. Le fabricant pour sa part prévoit une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 5 et 9%.