Nike termine son exercice fiscal 2017 en beauté

Nike termine son exercice fiscal 2017 en beauté
Shutterstock

L’équipementier sportif Nike a clôturé son exercice comptable 2017 avec un chiffre d’affaires supérieur aux attentes, et ce grâce à la demande accrue émanant de l’Europe occidentale, la Chine et quelques marchés émergents.

Forte croissance du bénéfice net

Durant le quatrième trimestre de son exercice fiscal 2017 Nike a vu progresser  son chiffre d’affaires de 5% à 8,7 milliards de dollars (7,6 milliards d’euros), dépassant ainsi les attentes des analystes, qui tablaient sur 8,63 milliards de dollars (7,56 milliards d’euros). Le bénéfice net a bondi de 19%  à 1 milliard de dollars (876 millions d’euros), malgré une baisse de la marge brute. Toutefois Nike a su contenir ses coûts.


Sur l’ensemble de l’exercice 2017 le chiffre d’affaires a progressé de 6% à 34,4 milliards de dollars (30,1 milliards d’euros), alors que le bénéfice net a augmenté de 13% à 4,2 milliards de dollars (3,68 milliard d’euros).


Au niveau des différentes marques du groupe, la marque Nike a enregistré une croissance de  18% à 9,1 milliards de dollars (7,98 milliards d’euros). Cette croissance est attribuable avant tout à la hausse de 30% des ventes en ligne et à l’augmentation du nombre de magasins. En 2016 Nike comptait 919 magasins, fin de l’exercice 2017 le compteur affichait 985. Chez Converse le chiffre d’affaires a augmenté de 6% à 2 milliards de dollars (1,75 milliard d’euros), grâce à la croissance aux Etats-Unis et en Europe.


Bond en avant pour la Chine

Nike affiche la plus forte croissance en Chine, où le chiffre d’affaires a grimpé de 12% à 4,2 milliards de dollars (3,7 milliards d’euros). En Europe occidentale le chiffre d’affaires a progressé de 6% sur l’ensemble de l’exercice 2017. En outre l’équipementier sportif a réalisé d’excellentes performances sur ses marchés émergents, où le chiffre d’affaires a augmenté de 8% à 3,99 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros).


« Non seulement Nike continue de progresser à court terme dans le contexte dynamique actuel, mais parvient également à poser une base durable pour une croissance future », commente le CEO Mark Parker. « Nous allons encore davantage booster nos marques phares en 2018, qui sera une grande année d’innovation pour Nike. Nous ferons vivre ces histoires à l’aide d’une expérience client plus intense dans nos villes-clés à travers le monde. »
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Ralentissement de la croissance chez Primark

18/01/2018

Durant le premier trimestre de l’exercice en cours le chiffre d’affaires de l’enseigne de mode irlandaise Primark a progressé de 7% à taux de change constants, voire même de 9% en incluant les effets de change.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Zalando : bénéfice légèrement inférieur aux attentes

17/01/2018

Au cours de l’exercice écoulé l’e-tailer allemand Zalando a vu progresser son chiffre d’affaires de près d’un quart. Le bénéfice d’exploitation est lui aussi en hausse de près de 5%, mais reste néanmoins en-deçà des attentes du groupe.

Yoox Net-a-Porter réalise un CA record en 2017

16/01/2018

En 2017 l’e-tailer Yoox Net-a-Porter (YNAP) a atteint un chiffre d’affaires record de plus de 2 milliards d’euros, soit une croissance de plus de 10% par rapport à 2016.

Hugo Boss : objectifs de croissance de 2017 atteints

16/01/2018

La marque de mode allemande Hugo Boss a atteint les objectifs qu’elle s’était fixés pour 2017, grâce notamment à une forte croissance au 4ème trimestre. Sur l’ensemble de l’année le chiffre d’affaires a progressé de 3% hors effets de change.

Metro Group satisfait du premier trimestre

15/01/2018

L’entreprise allemande Metro Group est satisfaite des résultats du premier trimestre.  Le chiffre d’affaires après effets de change n’a progressé que de 0,2%, mais les ventes ont augmenté de 0,8% sur base comparable.

Back to top