Nike termine son exercice fiscal 2017 en beauté

Nike termine son exercice fiscal 2017 en beauté

Nike termine son exercice fiscal 2017 en beauté
Shutterstock

L’équipementier sportif Nike a clôturé son exercice comptable 2017 avec un chiffre d’affaires supérieur aux attentes, et ce grâce à la demande accrue émanant de l’Europe occidentale, la Chine et quelques marchés émergents.

Forte croissance du bénéfice net

Durant le quatrième trimestre de son exercice fiscal 2017 Nike a vu progresser  son chiffre d’affaires de 5% à 8,7 milliards de dollars (7,6 milliards d’euros), dépassant ainsi les attentes des analystes, qui tablaient sur 8,63 milliards de dollars (7,56 milliards d’euros). Le bénéfice net a bondi de 19%  à 1 milliard de dollars (876 millions d’euros), malgré une baisse de la marge brute. Toutefois Nike a su contenir ses coûts.


Sur l’ensemble de l’exercice 2017 le chiffre d’affaires a progressé de 6% à 34,4 milliards de dollars (30,1 milliards d’euros), alors que le bénéfice net a augmenté de 13% à 4,2 milliards de dollars (3,68 milliard d’euros).


Au niveau des différentes marques du groupe, la marque Nike a enregistré une croissance de  18% à 9,1 milliards de dollars (7,98 milliards d’euros). Cette croissance est attribuable avant tout à la hausse de 30% des ventes en ligne et à l’augmentation du nombre de magasins. En 2016 Nike comptait 919 magasins, fin de l’exercice 2017 le compteur affichait 985. Chez Converse le chiffre d’affaires a augmenté de 6% à 2 milliards de dollars (1,75 milliard d’euros), grâce à la croissance aux Etats-Unis et en Europe.


Bond en avant pour la Chine

Nike affiche la plus forte croissance en Chine, où le chiffre d’affaires a grimpé de 12% à 4,2 milliards de dollars (3,7 milliards d’euros). En Europe occidentale le chiffre d’affaires a progressé de 6% sur l’ensemble de l’exercice 2017. En outre l’équipementier sportif a réalisé d’excellentes performances sur ses marchés émergents, où le chiffre d’affaires a augmenté de 8% à 3,99 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros).


« Non seulement Nike continue de progresser à court terme dans le contexte dynamique actuel, mais parvient également à poser une base durable pour une croissance future », commente le CEO Mark Parker. « Nous allons encore davantage booster nos marques phares en 2018, qui sera une grande année d’innovation pour Nike. Nous ferons vivre ces histoires à l’aide d’une expérience client plus intense dans nos villes-clés à travers le monde. »
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Grupo Cortefiel devient Tendam

23/04/2018

Le groupe de mode espagnol Grupo Cortefiel s’appellera dorénavant Tendam. Ce changement de nom s’inscrit dans la volonté de créer une nouvelle identité pour les cinq marques : Cortefiel, Women’s Secret, Pedro del Hierro, Fifty Factory et Springfield.

Heineken et Bavaria cherchent leur bonheur hors Europe

19/04/2018

Les groupes brassicoles Heineken et Bavaria enregistrent des chiffres de vente en hausse sur un marché européen de la bière pourtant en difficulté.  Bavaria a réalisé un CA record l’an dernier, tandis que le volume de Heineken a augmenté de 4,3% au trimestre précédent.

Danone enregistre la plus forte croissance de chiffre d'affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.

Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.

Unilever affecté par la faiblesse du dollar

19/04/2018

 

Unilever a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 5% suite aux effets de change négatifs.  Sans cet impact, le chiffre d’affaires du groupe de produits alimentaires et de soins personnels aurait progressé de 3,4%.

Monki rémunère les ‘influenceurs’

16/04/2018

Monki, filiale du groupe H&M, va collaborer avec des ‘influenceurs’ : le label de mode lance un programme mondial permettant aux personnalités des réseaux sociaux de gagner de l’argent si un vêtement est vendu par leur intermédiaire.