Nike termine son exercice fiscal 2017 en beauté

Nike termine son exercice fiscal 2017 en beauté
Shutterstock

L’équipementier sportif Nike a clôturé son exercice comptable 2017 avec un chiffre d’affaires supérieur aux attentes, et ce grâce à la demande accrue émanant de l’Europe occidentale, la Chine et quelques marchés émergents.

Forte croissance du bénéfice net

Durant le quatrième trimestre de son exercice fiscal 2017 Nike a vu progresser  son chiffre d’affaires de 5% à 8,7 milliards de dollars (7,6 milliards d’euros), dépassant ainsi les attentes des analystes, qui tablaient sur 8,63 milliards de dollars (7,56 milliards d’euros). Le bénéfice net a bondi de 19%  à 1 milliard de dollars (876 millions d’euros), malgré une baisse de la marge brute. Toutefois Nike a su contenir ses coûts.


Sur l’ensemble de l’exercice 2017 le chiffre d’affaires a progressé de 6% à 34,4 milliards de dollars (30,1 milliards d’euros), alors que le bénéfice net a augmenté de 13% à 4,2 milliards de dollars (3,68 milliard d’euros).


Au niveau des différentes marques du groupe, la marque Nike a enregistré une croissance de  18% à 9,1 milliards de dollars (7,98 milliards d’euros). Cette croissance est attribuable avant tout à la hausse de 30% des ventes en ligne et à l’augmentation du nombre de magasins. En 2016 Nike comptait 919 magasins, fin de l’exercice 2017 le compteur affichait 985. Chez Converse le chiffre d’affaires a augmenté de 6% à 2 milliards de dollars (1,75 milliard d’euros), grâce à la croissance aux Etats-Unis et en Europe.


Bond en avant pour la Chine

Nike affiche la plus forte croissance en Chine, où le chiffre d’affaires a grimpé de 12% à 4,2 milliards de dollars (3,7 milliards d’euros). En Europe occidentale le chiffre d’affaires a progressé de 6% sur l’ensemble de l’exercice 2017. En outre l’équipementier sportif a réalisé d’excellentes performances sur ses marchés émergents, où le chiffre d’affaires a augmenté de 8% à 3,99 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros).


« Non seulement Nike continue de progresser à court terme dans le contexte dynamique actuel, mais parvient également à poser une base durable pour une croissance future », commente le CEO Mark Parker. « Nous allons encore davantage booster nos marques phares en 2018, qui sera une grande année d’innovation pour Nike. Nous ferons vivre ces histoires à l’aide d’une expérience client plus intense dans nos villes-clés à travers le monde. »
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Le géant du bricolage Kingfisher à la peine

21/09/2017

Durant le 1er semestre Kingfisher, le numéro un du bricolage en Europe, a généré davantage de bénéfice qu’attendu par les analystes. Voilà pour la bonne nouvelle, car la faiblesse de la livre sterling affecte le CA et les filiales françaises déçoivent.

Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

Back to top