Orchestra-Prémaman est dans le rouge

Le spécialiste français de l'habillement pour enfants Orchestra-Prémaman a connu un exercice financier extrêmement mauvais. Le chiffre d'affaires a baissé et les pertes ont quadruplé. La situation est particulièrement difficile sur le marché intérieur.

 

Des ristournes agressives

La nouvelle ne surprend personne. À plusieurs reprises, le retailer avait déjà averti les investisseurs que les chiffres étaient décevants. Au cours de l'exercice écoulé 2018-2019, Orchestra-Prémaman a vu son chiffre d'affaires baisser de 6,8% à 570,8 millions d'euros. La marge brute d'exploitation est passée de 6,2% à 0,5% et la perte nette de 20,5 à 88,2 millions d'euros.

 

L'entreprise attribue ces mauvais résultats notamment à la situation économique défavorable dans le secteur de la mode, en particulier dans la mode pour enfants. En France, la chaîne de magasins a dû faire face à des troubles sociaux : les chemises jaunes ont entraîné une baisse de la fréquentation des magasins, tant dans les centres-villes que dans la périphérie. Pour tenter de maintenir une fréquentation acceptable, le retailer a eu recours à des promotions agressives assorties de rabais importants. Cela a pesé sur la rentabilité. Les dettes financières ont augmenté de 21,6%, car les stocks achetés sont restés dans les magasins.

 

Orchestra-Prémaman entrevoit pourtant des points positifs. Les actions commerciales ont permis au chiffre d'affaires d’augmenter de 2,5% en janvier et février. Le programme de fidélisation de la chaîne compte désormais 2,1 millions de membres, soit une progression record de 12,4 % en un an de temps. Le groupe est présent dans 40 pays avec près de 600 magasins, dont plus de la moitié sur le marché domestique français. En Belgique, la chaîne compte 55 points de vente.