Orchestra Prémaman ferme douze magasins

Orchestra Prémaman sluit twaalf winkels

La liste des magasins d’Orchestra Prémaman, contraints à fermer leurs portes, s’allonge : aux sept fermetures déjà annoncées, s’ajoutent cinq autres magasins. Une cinquantaine d’emplois disparaîtront.


Réorganisation judiciaire

Les syndicats d’Orchestra Prémaman ont obtenu un accord social. Fin septembre la filiale belge du groupe français a été entraînée dans la chute de sa maison-mère et a déposé une requête de réorganisation judiciaire auprès du tribunal , afin d’être protégée contre ses créanciers durant quelques mois et de sauver ce qui pouvait encore l’être.


Fin octobre on apprenait que sept des 45 magasins belges fermeraient leurs portes : Hal, Turnhout, Wijnegem, Diest, Korbeek-Lo, Nivelles et l’outlet de Molenbeek. Cinq autres magasins viennent maintenant s’ajouter à cette liste : quatre en Flandre et un en Wallonie. « Le choix s'est opéré en fonction du manque de rentabilité ou du fait que la direction n'a pas pu négocier une baisse de loyer avec les propriétaires », explique Myriam Djegham du syndicat CNE à La Libre.


En ce qui concerne l’aspect social, une cinquantaine d’emplois passeront à la trappe. « Nous avons néanmoins pu négocier des mesures comme les départs volontaires, les reclassements dans d'autres magasins et le RCC (prépension) dès 58 ou 59 ans ». En outre les contrats à durée déterminée ne seront pas prolongés.