Ouverture de la première boutique de lingerie La Fille d’O à Gand

Ouverture de la première boutique de lingerie La Fille d’O à Gand

Murielle Scherre, créatrice de lingerie, a ouvert le week-end dernier sa propre boutique à Gand. Bien que sa marque La Fille d’O se vende déjà dans de nombreux magasins de lingerie  en Belgique et à l’étranger et depuis peu dans le department store londonien Selfridges, il s’agit de la première boutique entièrement dédiée à la marque de la styliste gantoise de 34 ans.

Des soirées tupperware pour lingerie sexy

Tout a commencé il y a 8 ans environ avec des soirées de vente de lingerie à domicile chez les clientes. Ensuite le living de Murielle Scherre a même fait office de magasin. Il y a eu également un pop-up store à Anvers, mais jamais de vrai boutique La Fille d’O. « Au départ mes amies venaient voir la télé chez moi et en passant elles essayaient un soutien-gorge. Tout le stock se trouvait d’ailleurs dans mon salon et  a fini par envahir toute la pièce : c’est devenu comme un magasin à domicile ouvert tous les jours », confie  Murielle Scherre dans Trends, se rappelant ses débuts.


Toutefois la créatrice habitait en dehors du centre commercial et il fallait sonner, ce qui pour certains était un frein. « Grâce à ce nouveau magasin, je peux atteindre de nouveaux clients et c’est une façon de montrer ce que représente réellement La Fille d’O ». Ce mélange du privé et du travail est finalement devenu néfaste : « Mon travail dominait de plus en plus ma vie privée », avoue Murielle Scherre, qui outre la lingerie, s’est fait un nom à travers des programmes coquins sur les chaînes de télé Jim et TMF, des livres de sexe et même un film porno respectant les femmes avec Goedele Liekens.

 

Burgstraat, une nouvelle rue commerçante

La boutique La Fille d’O se situe Burgstraat à Gand, une rue abritant des immeubles historiques rénovés et qui accueillent aujourd’hui des commerces contemporains. Un projet réussi, car La Fille d’O est déjà le sixième commerce à s’y être implanté cette année. Il ne s’agit pas d’une rue passe-partout avec des grandes chaînes de magasins internationales, mais une rue où la diversité est de mise : un B&B dans un bar à café combiné avec un magasin de meubles vintage, un coiffeur, un antiquaire, un chocolatier bio, un magasin d’ameublement marocain, une galerie d’art … et à présent la toute première boutique La Fille d’O.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Louboutin dans ses petits souliers dans l’affaire des semelles rouges

22/06/2017

L’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne a émis un avis selon lequel la semelle rouge des chaussures Louboutin ne pouvait être considérée comme une marque déposée protégée.

30 webshops bannis d’Amazon durant le procès intenté par Louis Vuitton pour contrefaçon

22/06/2017

Trente commerçants ne sont plus autorisés à exploiter leur webshop sur Amazon tant que le procès qui les oppose à Louis Vuitton est en cours. La marque de luxe leur a intenté un procès parce qu’ils vendaient des produits Vuitton contrefaits.

Yoox Net-a-Porter cesse la vente de produits contenant de l’angora

22/06/2017

Après avoir déjà banni les produits avec de la fourrure, l’e-tailer Yoox Net-a-Porter a décidé à présent  de ne plus proposer de produits contenant de l’angora sur ses plateformes. C’est ce qu’a annoncé l’organisation de défense des animaux PETA.

Un deal imminent entre Amazon et Nike menace les autres retailers du secteur

22/06/2017

L’annonce d’une possible collaboration entre Amazon et Nike, permettant à l’équipementier sportif de vendre ses produits en direct sur la plate-forme de l’e-commerçant américain, met les autres retailers du secteur sous pression. 

C&A opte pour un CEO externe

21/06/2017

Alain Caparros a été nommé comme nouveau CEO de la branche européenne de l’enseigne de vêtements C&A. Contrairement à son habitude, l’entreprise a opté pour un candidat externe. Caparros aura la lourde mission d’améliorer la rentabilité de la chaîne.

Veronique Branquinho abandonne sa marque

20/06/2017

La créatrice de mode belge Veronique Branquinho a fait savoir dans un bref communiqué qu’elle mettait fin (temporairement) à sa marque de prêt-à-porter féminin. Ce n’est pas la première fois que la désigner décide d’interrompre son activité.

Back to top