Pas de médaille d’or pour Puma, malgré un été sportif

Pas de médaille d’or pour Puma, malgré un été sportif

Malgré un été riche en événements sportifs, à la veille des Jeux Olympiques et au lendemain du Championnat d’Europe de football, l’équipementier sportif Puma revoit à la baisse ses objectifs annuels et prévient que son bénéfice net a baissé au premier semestre.

La crise joue les trouble-fêtes

Les temps sont durs pour le fabricant allemand d’équipements de sport. Sachant que Puma réalise 45% de son chiffre d’affaires en Europe, la marque de sport est donc très exposée à la crise économique européenne, qui a entraîné un repli de la consommation.


Durant le premier semestre 2012 Puma a accusé une baisse de 11% de son résultat opérationnel et  un recul de 13% de son bénéfice net,  malgré une hausse des ventes de 8,8%. En cause : des coûts de restructuration élevés, mais pourtant nécessaires pour optimaliser l’organisation de l’entreprise. Au deuxième semestre de cette année ces frais pourraient bien atteindre les 100 millions d’euros.


Désormais l’équipementier sportif table sur une croissance de son chiffre d’affaires annuel de 5%, au lieu des 10% attendus initialement.


D’autres grands acteurs frappés de plein fouet par la crise

Mais Puma n’est pas la seule marque de sport à être touchée par le climat économique morose. Le leader de marché Nike a annoncé un ralentissement de sa croissance en Chine et Adidas a fait savoir qu’il fermait son usine chinoise pour des raisons d’économie de coûts.


D’autres grands acteurs européens, actifs dans d’autres secteurs – tels que Danone, Deutz et l’entreprise sidérurgique Salzgitter – sont eux aussi victimes de la crise. Certaines grandes entreprises  américaines, notamment Hewlett Packard, Procter & Gamble et Starbucks, ressentent elles  aussi que l’Europe ploie sous le poids de lourdes dettes.


Chute de l’action

Bien entendu ces faibles prévisions n’ ont pas manqué d’avoir un impact négatif sur le cours des actions de l’entreprise. Mercredi dernier le titre Puma chutait de 5,1%.


Puma a été créé en 1948 par Rudolf Dassler après une dispute avec son frère Adolf, fondateur d’Adidas. Après s’être davantage profilé comme marque de mode ces dernières années, Puma tente à présent de se faire une place dans le monde du football, qui pour l’instant est principalement dominé par Adidas et Nike.


Le groupe de luxe français PPR, propriétaire à 80% de la marque de sport allemande, confirme qu’il soutient à 100% la nouvelle stratégie de Puma.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouvelle croissance de 5% pour H&M

29/06/2017

Au deuxième trimestre le chiffre d’affaires du groupe de mode suédois H&M a progressé de 5% à 51,4 milliards de couronnes suédoises (5,3 milliards d’euros), hors effets de change. Le bénéfice net a lui aussi fait un bond en avant.

Après un bon printemps, les boutiques prévoient d’excellentes soldes

29/06/2017

Ce samedi sera le coup d’envoi des soldes d’été, qui pour la première depuis longtemps démarrent sous de bons auspices. C’est qui ressort des enquêtes de Mode Unie (Unizo) et du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) auprès des magasins de mode.

Zalando et Bestseller s’associent dans la joint-venture FashionTrade.com

28/06/2017

L’allemand Zalando et le danois Bestseller unissent leurs forces et créent la coentreprise FashionTrade.com, une place de marché wholesale B2B, dédiée à la mode. Ensemble ils approvisionneront les chaînes de Bestseller.

Possible fraude dans le cadre de la faillite de Charles Vögele

27/06/2017

Les curateurs chargés de la faillite de la branche néerlandaise de l’enseigne de mode Charles Vögele  disent avoir découvert une possible fraude. L’argent de bon nombre de filiales néerlandaises aurait été transféré vers un holding suisse.

Hunkemöller va fortement investir en Espagne

23/06/2017

La chaîne de lingerie Hunkemöller va fortement investir en Espagne.  Elle souhaite y quintupler son réseau de magasins ces prochaines années.  D’ici 2021, plus de 100 magasins Hunkemöller devront être opérationnels dans le pays.

Louboutin dans ses petits souliers dans l’affaire des semelles rouges

22/06/2017

L’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne a émis un avis selon lequel la semelle rouge des chaussures Louboutin ne pouvait être considérée comme une marque déposée protégée.

Back to top