Peu d’améliorations dans les conditions de travail au Bangladesh

Peu d’améliorations dans les conditions de travail au Bangladesh

Deux ans après la tragédie du Rana Plaza à Dhaka, les conditions de travail dans le secteur du textile au Bangladesh ne se sont guère améliorées, indique un rapport de Human Rights Watch.

Règles trop peu respectées

Le rapport indique que des efforts sont en cours pour améliorer la sécurité dans les ateliers de confection au Bangladesh, mais qu’il faudrait agir davantage pour  que les normes internationales relatives aux droits des travailleurs soient appliquées.


Dans ce rapport ce sont essentiellement le gouvernement bangladais et les entreprises occidentales qui sont pointés du doigt. Ainsi le gouvernement devrait veiller davantage à ce que les nouvelles réglementations en matière de travail soient respectées et devrait sanctionner les contrevenants. Selon le rapport, aucun atelier du Rana Plaza ne dispose actuellement d’un syndicat qui pourrait s’opposer à la direction de l’usine.


Le rapport de Human Rights Watch est basé sur des entretiens avec plus de 160 travailleurs de 44 usines, qui fabriquent des vêtements pour le marché occidental.


Rappelons que le drame du Rana Plaza, survenu en avril 2013, a coûté la vie à plus de 1000 travailleurs suite à l’effondrement d’une usine de huit étages. Depuis bon nombre d’entreprises de mode se sont engagées à améliorer les conditions de travail au Bangladesh et notamment à augmenter les salaires.

 

Tags: