Prémaman cherche un nouveau propriétaire

Prémaman cherche un nouveau propriétaire

Prémaman, la célèbre chaîne d’articles pour bébés et vêtements de grossesse, cherche un repreneur. Le groupe qui compte actuellement 300 magasins dans une cinquantaine de pays, dont 150 en Belgique, est en difficulté financière. Selon le journal De Standaard, Prémaman serait à la recherche d’investisseurs externes.

Entreprise familiale dans de mauvais draps

Prémaman a été fondé par la famille française Escojido, qui en 1952 s’est installée à Bruxelles. Actuellement le groupe est dirigé par leur fils, Denis. Il est considéré comme l’architecte de l’expansion internationale de la chaîne avec l’ouverture de nombreux nouveaux magasins ; ce qui aujourd’hui toutefois, vu les circonstances économiques tourmentées et la baisse de confiance chez les consommateurs, semble se retourner contre l’entreprise familiale.


L’année dernière Prémaman a dû encaisser des pertes de  2,4 millions d’euros sur un chiffre d’affaires de 61,4 millions d’euros. Ce chiffre d’affaires avait déjà chuté de 3 millions d’euros par rapport à l’année d’avant, où le groupe avait également enregistré des pertes de 0,6 millions d’euros.

La “crise” n’est pas la seule responsable

Toutefois la crise n’est pas la seule responsable de ces mauvais résultats. « Prémaman semble quelque peu coincé. Les grandes chaînes internationales comme par exemple Zara et H&M sont moins chères et plus branchées que Prémaman, qui souffre d’une image un peu vieillotte. D’autres acteurs comme Hema tire eux aussi leur part du gâteau. Sans oublier les boutiques plus exclusives où les futurs mamans aiment aussi mettre leur liste de naissance », écrit le journal. Et à l’étranger le groupe doit faire face à une concurrence sévère  de spécialistes de la puériculture tels, Prénatal en France et Mothercare en Grande-Bretagne.


Prémaman aurait fait appel à Bank Degroof avec pour mission de rechercher des investisseurs externes. La chaîne avait déjà eu recours à la banque lui demandant de faire une étude concernant les options stratégiques pour l’entreprise.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller va fortement investir en Espagne

23/06/2017

La chaîne de lingerie Hunkemöller va fortement investir en Espagne.  Elle souhaite y quintupler son réseau de magasins ces prochaines années.  D’ici 2021, plus de 100 magasins Hunkemöller devront être opérationnels dans le pays.

Louboutin dans ses petits souliers dans l’affaire des semelles rouges

22/06/2017

L’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne a émis un avis selon lequel la semelle rouge des chaussures Louboutin ne pouvait être considérée comme une marque déposée protégée.

30 webshops bannis d’Amazon durant le procès intenté par Louis Vuitton pour contrefaçon

22/06/2017

Trente commerçants ne sont plus autorisés à exploiter leur webshop sur Amazon tant que le procès qui les oppose à Louis Vuitton est en cours. La marque de luxe leur a intenté un procès parce qu’ils vendaient des produits Vuitton contrefaits.

Yoox Net-a-Porter cesse la vente de produits contenant de l’angora

22/06/2017

Après avoir déjà banni les produits avec de la fourrure, l’e-tailer Yoox Net-a-Porter a décidé à présent  de ne plus proposer de produits contenant de l’angora sur ses plateformes. C’est ce qu’a annoncé l’organisation de défense des animaux PETA.

Un deal imminent entre Amazon et Nike menace les autres retailers du secteur

22/06/2017

L’annonce d’une possible collaboration entre Amazon et Nike, permettant à l’équipementier sportif de vendre ses produits en direct sur la plate-forme de l’e-commerçant américain, met les autres retailers du secteur sous pression. 

C&A opte pour un CEO externe

21/06/2017

Alain Caparros a été nommé comme nouveau CEO de la branche européenne de l’enseigne de vêtements C&A. Contrairement à son habitude, l’entreprise a opté pour un candidat externe. Caparros aura la lourde mission d’améliorer la rentabilité de la chaîne.

Back to top