Premier jour de soldes calme avec une légère hausse des ventes

Premier jour de soldes calme avec une légère hausse des ventes

Malgré la météo médiocre le premier jour des soldes a connu une hausse des ventes de 5% par rapport au début des soldes l’année dernière. C’est ce qu’indique Unizo, qui considère d’ores et déjà le coup d’envoi des soldes comme une réussite. La fédération du commerce, Comeos, elle aussi a constaté une légère hausse pour ce premier jour des soldes, mais estime toutefois que le démarrage est assez lent.

Le chasseur de soldes préfère les centres commerciaux

Le chasseur de soldes, dissuadé par la tempête, ne s’est décidé à sortir que tardivement. Durant toute la journée, Comeos a observé « une affluence conviviale », mais certainement pas une ruée. Vu la météo maussade, les consommateurs ont préféré se rendre dans les centres commerciaux couverts, alors que les magasins aux abords de la ville ont connu la plus faible fréquentation. Les centres-villes ont vendu un peu moins bien que les centres commerciaux, mais mieux que les magasins en périphérie.


Ce sont avant tout les articles plus chers, encore largement en stock dans les magasins, qui se sont le mieux vendus. Par conséquent les dépenses par client sont plus élevées qu’auparavant. A noter, selon Comeos, que les consommateurs optent pour les produits avec les plus fortes réductions (-70%)


Les soldes bienvenues en temps de crise

Une enquête menée  par Comeos indique que le consommateur belge à cette époque d’incertitude économique plus que jamais mise sur les soldes. Plus de la moitié des 4.000 personnes interrogées (52,2% de Flamands et 60,2% de Wallons) estiment que leur pouvoir d’achat baissera en 2012. Aussi de plus en plus de Belges reportent leurs achats à la période des soldes.


« Près de 18% des consommateurs pensent dépenser davantage cette année que l’année dernière. Pas moins de 96,9% des femmes belges déclarent qu’elles feront des achats durant les soldes », indique le baromètre du commerce de Comeos. Après quoi  on se serrera à nouveau la ceinture : seule la catégorie des 20 à 35 ans n’a pas l’intention d’économiser sur les vêtements et les accessoires en 2012.


Différents secteurs et nationalités

Toutefois les magasins de mode et d’accessoires ne sont pas les seuls à proposer des réductions. Les retailers non concernés par la règlementation des soldes – tels les magasins d’électronique, les parfumeries et les librairies – eux aussi profitent de cette affluence pour vendre au rabais.


Unizo évoque également la présence nombreuse de consommateurs étrangers dans les grandes artères commerciales. « Le phénomène des soldes génère ainsi une plus-value pour les rues commerçantes belges » estiment Unizo et Mode Unie.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Tags: